Le Canada affrontera une Espagne diminuée

Milos Raonic ne voit pas de manque de respect dans la décision des Espagnols de ne pas envoyer leurs meilleurs joueurs au Canada pour disputer le premier tour du Groupe mondial de la Coupe Davis, qui aura lieu ce week-end à Vancouver. Le Canadien le mieux classé dit que l’Espagne aurait agi ainsi peu importe ses rivaux. L’Espagne se débrouillera sans David Ferrer (4e au classement ATP), Rafael Nadal (5e), Nicolas Almagro (11e) et Fernando Verdasco (24e), du 1er au 3 février. Nadal et Almagro sont blessés, tandis que Ferrer et Verdasco ont choisi de se reposer. « Ils ont gagné le titre trois fois depuis cinq ans, a dit Raonic, 15e au monde. Ils ont déjà annoncé qu’ils prenaient maintenant un peu de repos. C’est juste une décision qu’ils ont prise. Je pense que le Canada est bien respecté dans le tennis. » Le Canada comptera aussi sur Vasek Posposil, Frank Dancevic et Daniel Nestor pour affronter Albert Ramos, Guillermo Garcia-Lopez, Marcel Granollers et Marc Lopez. Granollers est le mieux classé du groupe en simple, lui qui occupe le 34e rang. Le capitaine canadien Martin Laurendeau reconnaît que ses joueurs ont la chance de profiter d’adversaires moins relevés que prévu, mais il met en garde contre un excès de confiance. « Les Espagnols sont très solides et ils ont beaucoup de profondeur », a-t-il dit.

À voir en vidéo