L’Impact fait jaser

Le président de l’Impact de Montréal, Joey Saputo, a alimenté les discussions sur Twitter, au cours du dernier week-end, en laissant croire qu’une embauche importante pourrait survenir bientôt. « Sera-t-il de l’Europe ou de l’Amérique du Sud ? Je miserais sur l’Amérique du Sud. Restez aux aguets », a-t-il écrit. Certains ont avancé le nom du milieu de terrain argentin Juan Ramon Riquelme, qui regarderait du côté de la MLS. Le directeur sportif Nick De Santis dit que pour l’instant, il ne peut que rêver d’engager l’ancienne star du Villarreal. « Il serait un joueur désigné. J’aimerais bien que le président me place en position de l’embaucher, mais je ne pense pas que ce soit le cas », a dit De Santis. Les équipes de la Major League Soccer peuvent mettre sous contrat jusqu’à trois joueurs désignés, qui peuvent avoir n’importe quel salaire, avec seulement 350 000 $ qui comptent pour le plafond salarial. Le seul joueur désigné de l’Impact est l’attaquant italien Marco Di Vaio, qui a empoché 1 million de dollars la saison dernière. De Santis a dit que le club n’est pas loin du plafond de 2,97 millions de dollars et qu’au moins un joueur devrait être délaissé en cas d’embauche majeure. L’Impact s’en est bien tiré quand le défenseur Alessandro Nesta a signé un contrat de 180 000 $ l’an dernier. Un autre défenseur, Nelson Rivas, a joué pour 50 000 $.

À voir en vidéo