Internationaux de tennis d'Australie - Azarenka, Li et Djokovic passent en finale

Victoria Azarenka a vécu un peu d’inquiétude avant de se défaire de Sloane Stephens aux Internationaux de tennis d’Australie, jeudi, tandis que Li Na a facilement eu raison de Maria Sharapova.


Ce sera donc une finale Azarenka-Li chez les dames, dimanche à Melbourne. Stephens avait éliminé au tour précédent Serena Williams, une gagnante de 15 tournois du Grand Chelem.


Azarenka, championne en titre et reine de la WTA, a prévalu au compte de 6-1 et 6-4 aux dépens de la jeune Américaine de 19 ans, après avoir pris un temps d’arrêt en raison de blessures aux côtes et au genou gauche. Elle venait de bousiller cinq balles de match; à son retour sur le terrain, elle a brisé le service de Stephens pour concrétiser sa victoire.


Chez les hommes, le champion en titre Novak Djokovic est facilement passé en finale en déclassant David Ferrer 6-2, 6-2 et 6-1 en 90 minutes à peine.


«J’ai joué de façon parfaite», a résumé le Serbe, qui aura Roger Federer ou Andy Murray comme rival en match ultime dimanche. Djokovic a aussi gagné le tournoi en 2011.


Li n’a jamais paru menacée au fil d’un gain de 6-2 et 6-2 contre Sharapova, deuxième joueuse au monde. Elle se retrouve en finale australienne pour la deuxième fois en trois ans.


Sharapova a été brisée dès le premier jeu, notamment à cause de deux doubles fautes de suite.


En 2011 à ce tournoi, Li est devenue la première Chinoise à atteindre une finale en Grand Chelem, s’y inclinant toutefois devant Kim Clijsters. Quelques mois plus tard, elle a triomphé à Roland-Garros.


«Je ne sais pas pourquoi mais je semble toujours bien jouer ici, a dit Li, sixième tête de série. J’étais bien confiante dès mon arrivée sur le terrain.»


Sharapova, battue par Azarenka en match ultime à Melbourne l’an dernier, a concédé que Li a vite établi le tempo.


«Elle a été beaucoup plus combative que moi, a dit la joueuse russe. J’étais toujours sur la défensive.»


Djokovic a bien accueilli une victoire plus rapide, ayant notamment eu besoin de cinq heures pour battre Stanislaw Wawrinka au quatrième tour. Mardi, il a concédé un set avant d’éliminer Tomas Berdych en quarts de finale.


Jeudi, il a converti ses sept chances de bris et n’a jamais été confronté à une balle de bris. Lors des quatre premiers jeux du dernier set, il n’a laissé que quatre points à Ferrer, qu’il a maintenant battu cinq fois en autant d’occasions en tournois majeurs.


«J’étais très à l’aise et très confiant, a dit Djokovic. Je voulais être combatif. C’est vraiment l’une des meilleures performances de ma carrière.»


Ferrer a commis une double faute pour donner une balle de match au Serbe, et ce dernier l’a emporté dès le point suivant, sur un revers trop long de l’Espagnol.

À voir en vidéo