LNH: la recherche d’un compromis se poursuit

« C’est un dossier compliqué », a déclaré le commissaire Gary Bettman, tôt jeudi matin, au sujet du désaccord qui persiste sur le fonds de pension.
Photo: Louis Lanzano - Associated Press « C’est un dossier compliqué », a déclaré le commissaire Gary Bettman, tôt jeudi matin, au sujet du désaccord qui persiste sur le fonds de pension.

New York — Les joueurs de la LNH seront bientôt invités à voter pour donner à leur Association un nouveau mandat pour déposer un déni d’intérêt, si une nouvelle entente avec la ligue n’est pas conclue bientôt.

Quelques heures après que l’Association ait laissé passer une première date-butoir pour déposer un déni, une source a confirmé jeudi qu’un scrutin débuterait à 18h pour se terminer 48 heures plus tard.


Le premier vote avait constitué un appui quasi unanime au comité exécutif de l’AJLNH.


L’AJLNH a par ailleurs déposé, en cour de district à New York, des documents qui font valoir que la poursuite initiée par la ligue, le mois dernier, devrait être rejetée car elle a été déposée pour des raisons «stratégiques», selon les joueurs.


Entre-temps, la LNH et l’AJLNH ont discuté en petits groupes pendant environ une heure, tôt jeudi après-midi, et on s’attendait à ce qu’ils se retrouvent de nouveau plus tard dans la journée. Le directeur exécutif de l’AJLNH, Donald Fehr, n’a pas participé à la première réunion, tenue en présence du médiateur fédéral américain Scot Beckenbaugh.


On a eu droit à une bonne série de séances de discussion cette semaine, ce qui a donné certains progrès. On se serait notamment entendu pour permettre à chaque club de racheter deux contrats avant la saison 2013-2014, ce qui serait comptabilisé dans les revenus globaux des joueurs mais pas dans le plafond salarial.


Le chiffre du plafond salarial de cette saison-là - la première complète pour la nouvelle convention collective - demeure un obstacle important, selon des sources. La ligue a proposé un maximum de 60 millions $US avec un plancher de 44 millions. Le syndicat aimerait avoir un plafond de 65 millions et un plancher de 44 millions.


Le désaccord persiste également sur le fonds de pension que l’on veut à prestations déterminées.


« C’est un dossier compliqué, a déclaré le commissaire Gary Bettman, tôt jeudi matin. Le nombre de variables et de dossiers qui ont été abordés par des gens portant le titre d’actuaire ou d’avocat est pas mal important et c’est très facile de perdre le fil. Mais nous comprenons que c’est quelque chose d’important pour les joueurs et si nous pouvons résoudre ces dossiers, nous espérons pouvoir satisfaire les joueurs à ce chapitre - mais c’est encore un travail en cours. »

À voir en vidéo