Du squash aux JO?

Paris – Le squash a présenté mercredi à Lausanne sa candidature pour intégrer le programme des Jeux olympiques d’été en 2020, devant un Comité international olympique auprès duquel il a déjà essuyé deux échecs, pour les Jeux de 2012 et 2016.


Le président de la Fédération mondiale de squash, l’Indien Rami Ramachandran, a souligné le caractère universel de ce sport qui compte 20 millions de licenciés dans 190 pays et a recruté ses champions du monde à travers les cinq continents, chez les hommes comme chez les femmes.


De même, M. Ramachandran a souligné les progrès effectués par le squash pour être plus spectaculaire, avec des courts entièrement en verre installables facilement dans des sites historiques comme les pyramides du Caire pour l’Omnium d’Égypte ou la gare Grand Central de New York pour le Tournoi des champions.


Le no 1 mondial, l’Anglais James Willstrop, également présent à Lausanne, a souligné lui combien le squash était un « combat de gladiateurs », ce sport de raquette étant le seul à réunir les deux adversaires sur le même terrain.


Pour les JO 2020, dont la ville hôte sera désignée en septembre - Istanbul, Tokyo et Madrid sont en lice -, le squash est notamment en concurrence avec le karaté, le baseball et le wushu, un art martial chinois.