Lockout dans la LNH - Toujours l’impasse

L’impasse persiste entre la Ligue nationale de hockey et l’Association représentant ses joueurs.

Une autre journée a passé lundi sans qu’il y ait eu communication entre les deux parties, alors que celles-ci ne prévoient toujours pas reprendre les négociations. Elles se disent toutes les deux prêtes à se rencontrer, mais aucune ne semble vouloir faire le premier geste.


« Nous sommes toujours disposés et prêts à négocier », a déclaré le conseiller spécial de l’AJLNH Steve Fehr à La Presse canadienne, lundi soir. « On dirait que la ligue a fait une pause ou interrompu le processus plusieurs fois au cours des derniers mois. Je ne pense pas que nous l’ayons jamais fait. Nous serons prêts à discuter lorsqu’ils seront prêts à discuter. »


Selon Fehr, le commissaire adjoint Bill Daly et lui ont communiqué pour la dernière fois vendredi soir, par courriel. Daly a indiqué qu’il n’y avait pas eu de malentendu entre les parties.


« Ils savent où nous en sommes et nous savons où ils en sont, a-t-il dit. Il y a encore un écart important. Je suis certain que si l’un d’entre nous a une nouvelle idée pour faire avancer le processus, nous savons comment joindre l’autre. »


Fehr n’a pas voulu discuter de la possibilité que l’AJLNH dépose un déni d’intérêt - « Je ne parlerai pas de dossiers syndicaux à l’interne » -, une carte qui pourrait être jouée dès la fin de cette semaine, selon le résultat du vote présentement en cours auprès des membres de l’Association.


« À certains moments, nous avions le sentiment d’être très près et il semblait y avoir une erre d’aller qui nous amenait vers une entente, mais il y a toujours quelque chose qui semblait survenir pour faire tout dérailler, a dit Fehr des négociations jusqu’ici. Nous semblions faire des progrès et nous étions près pendant la semaine du 4 au 6 décembre à New York. Comme [le directeur de l’AJLNH] Don [Fehr] l’a dit, de certaines façons, nous sommes très, très près. Cela me semble malheureux de rester ainsi les deux pieds pris dans la boue, et d’être incapable d’avancer afin de finir le travail. »

1 commentaire
  • sylvain chartrand - Inscrit 19 décembre 2012 15 h 43

    Jouez et empochez.

    Mais qu'est-ce que les joueurs veulent? Jouez et empochez vos gros chèques tabarouette.