La FIFA fait un pas vers l’arbitrage vidéo

Zurich – La Fédération internationale de football association a annoncé qu’une étape de plus vers l’arbitrage vidéo sera franchie avec la mise en place de la technologie sur la ligne de but (GLT) à la Coupe du monde des clubs, qui se déroulera du 6 au 16 décembre au Japon.


La FIFA a signé un accord de projet avec deux fabricants de GLT, Hawk-Eye Innovations et Fraunhofer ISS (GoalRef).


Les deux stades japonais qui accueilleront la compétition testeront des systèmes différents. Celui de Yokohama utilisera GoalRef, avec une micro-puce implantée dans le ballon. L’enceinte de Toyota se servira du Hawk-Eye, qui utilise un dispositif de caméras.


Sept formations prendront part à la Coupe du monde des clubs : Sanfrecce Hiroshima (Japon), Auckland City FC (Nouvelle-Zélande), Al Ahly (Égypte), Ulsan Hyundai FC (Corée du Sud), CF Monterrey (Mexique), SC Corinthians (Brésil) et Chelsea (Angleterre).


« La prochaine grande étape de la procédure avant le début de la compétition sera celle des tests d’installation, qui seront menés par le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche, a déclaré la FIFA dans un communiqué. La dernière étape inhérente à la mise en oeuvre du système GLT sera un contrôle d’avant-match par les arbitres. »


Le 5 juillet 2012, la FIFA a entériné le recours à la technologie pour éviter certains litiges comme il en est survenu lors de la Coupe du monde de 2010 en Afrique du Sud.


L’utilisation de cette double technologie se poursuivra lors de la Coupe des confédérations de 2013 et de la Coupe du monde de 2014, toutes deux présentées au Brésil.