Un permis à points pour les pilotes de F1?

Austin – La Fédération internationale de l’automobile réfléchit à un système inspiré du permis à points pour sanctionner les pilotes de Formule 1 coupables d’écarts ou d’accrochages pendant les Grands Prix, a révélé vendredi le site Web du magazine Autosport.


« Nous aimerions disposer d’un système comparable à celui des conducteurs de tous les jours, avec un certain nombre de points, et nous avons l’intention d’en parler avec les écuries mercredi prochain au Brésil », a affirmé le directeur technique de la FIA, Charlie Whiting, avant le GP des États-Unis.


L’idée de la FIA, c’est que les pilotes disposent, sur leur super-licence, d’un capital de points qui serait entamé, au fur et à mesure, par des incidents aux essais et aux qualifications, quand ils gênent un autre concurrent, ou au départ, quand ils sont impliqués dans un accrochage en essayant de gagner une place.


« Si le pilote épuise son capital de points, il sera suspendu pour une course. C’est le genre de système que nous souhaitons aborder avec les écuries », a ajouté Whiting, qui donne le départ de tous les Grands Prix et dirige l’équipe de commissaires sportifs et techniques de la FIA.


Les manoeuvres dangereuses font actuellement l’objet de pénalités plus ou moins lourdes, selon leur gravité, infligées pendant la course (10 ou 20 secondes, avec passage dans les stands) ou sur la grille de départ de la course suivante (cinq places, ou 10 en cas de récidive).

À voir en vidéo