Jeux paralympiques de Londres: Bessette et Weldon championnes en paracyclisme

Londres - La Québécoise Lyne Bessette et l'Ontarienne Robbi Weldon ont été les premières à rallier la ligne d'arrivée de la course de paracyclisme sur route en tandem, aux Jeux paralympiques de Londres.

La paire s'est imposée avec 33 secondes d'avance sur ses plus proches poursuivantes pour décrocher l'or sur le circuit de Brands Hatch, dans le Kent.

Bessette et Weldon ont parcouru les 80 km en 2 h 8 min 26 s pour terminer devant les Espagnoles Josefa Benitez Guzman et Maria Noriega. Les Néerlandaises Kathrin Goeken et Kim van Dijk ont fini troisièmes en 2 h 12 min 56 s.

Les Québécoises Geneviève Ouellet et Émilie Roy ont fini quatrièmes.

Les 13 tandems en lice ont roulé en peloton pour la première moitié de la course, avant voir le tandem de Bessette et Weldon partir en échappée. Les Espagnoles ont également suivi.

«Ce que nous voulions faire, c'était d'être patientes dans les premiers tours, a affirmé Bessette. À la mi-parcours, l'objectif était de rendre la course un peu plus dure si rien ne se passait.»

Tout s'est donc passé comme les Canadiennes l'avaient planifié. Avec les Espagnoles, elles ont pu travailler ensemble pour maintenir l'écart avec le peloton qui s'était creusé à plus de trois minutes avec un tour à faire.

Bessette et Weldon ont attaqué dans le dernier des 10 tours à environ sept kilomètres de la ligne d'arrivée, qu'elles ont rejoint en solo.

Weldon et Bessette ont participé à leur dernière course en tandem puisque la Québécoise met un terme à sa carrière de pilote.

«Je voulais une belle fin et c'est arrivé. Je peux partir contente, a dit Bessette, qui a beaucoup aimé son expérience en paracyclisme. Ç'a été très enrichissant et ça remet les pieds sur terre de travailler avec des gens si exceptionnels», a t-elle conclu.

Para-athlétisme: une cinquième place en qualifications

Le relais masculin canadien a pris le cinquième rang des qualifications du 4x400 m T53-T54. Seules les quatre premières équipes accédaient à la finale de l'épreuve.

Alexandre Dupont, Éric Gauthier, Brent Lakatos et Colin Mathieson ont pris le deuxième rang de leur vague de qualification remportée par les Thaïlandais en 3 min 14,29 s. Les Canadiens ont quant à eux rallié la distance en 3 min 17,50 s.

Dans la première vague de qualification, les Chinois ont terminé premiers avec un chrono de 3 min 08,27 s. Les Coréens (3 min 14,03 s) et les Australiens (3 min 17,28 s) ont réalisé les deuxième et quatrième meilleurs temps des qualifications et ont également accédé à la finale de l'épreuve qui sera disputée en soirée au Stade olympique de Londres.

«Nous sommes très déçus. D'autant plus que nous nous sommes entraînés très fort en vue de cette épreuve et que nous avions de réelles chances de remporter une médaille», a commenté Dupont, d'Hemmingford.

«En fait, ç'a été un peu l'enfer. Les arbitres n'ont pas bien fait leur travail. Ils prenaient beaucoup trop de temps avant de nous donner notre couloir pour les relais, de sorte que nous perdions notre momentum à chaque fois. À 80 mètres d'avis, notre coéquipier avait le temps d'arriver avant que nous ayons pris position pour accepter le relais», a précisé Dupont.

«C'est malheureux puisque, individuellement, nous avons tous connu une bonne course. À part les Chinois, les équipes qui sont passées en finale ont réalisé des temps plus lents que ce que nous avons l'habitude de faire. Mais c'est ça le relais. C'est compliqué et ce n'est pas toujours les meilleurs qui gagnent. Nous en avons payé le prix cette fois-ci», a-t-il conclu.

Dimanche, dernière journée des Jeux paralympiques de Londres, Michel Filteau et Diane Roy prendront le départ du marathon.


À voir en vidéo