Vélo de montagne - La relève québécoise s'illustre au mont Sainte-Anne

Beaupré — La relève est prometteuse en vélo de montagne au Québec. Trois jeunes espoirs sont montés sur le podium, hier, au terme des épreuves juniors de cross-country de la Coupe du monde, au mont Sainte-Anne.

Deux des héritières de Marie-Hélène Prémont, Andréane Lanthier-Nadeau, de Saint-Émile, en banlieue de Québec, et Frédérique Trudel, de Lévis (Breakeyville), sur la Rive-Sud, ont complété un podium féminin «fait au Canada» aux côtés de la championne Lauren Rosser, de Squarmish, en Colombie-Britannique.

Alexandre Vialle, de Prévost, dans les Laurentides, a glané le bronze de la course masculine, derrière le champion suisse Andri Frischknecht et le Costaricain Andrey Fonseca.

Seulement huit filles ont pris le départ, incluant six Canadiennes. Une Américaine et une Brésilienne les entouraient. Qu'à cela ne tienne, Lanthier-Nadeau, qui célébrait son 18e anniversaire de naissance, et Trudel étaient très satisfaites de leur résultat.

«Au mont Sainte-Anne, ça va super bien pour moi, a souligné Lanthier-Nadeau. C'est un parcours que j'affectionne, technique, et je peux miser sur les encouragements de ma famille et de mes amis. Aujourd'hui, les conditions étaient plus difficiles qu'à l'accoutumée. La piste était 'maganée', mais quand même super roulante.»

«C'est une belle surprise, a quant à elle commenté Trudel. C'était ma première course chez les juniors, c'est super comme résultat. J'ai eu un petit coup de chaleur dans une montée, mais rien de sérieux. J'aurais dû boire un peu plus, mais je suis contente de la façon dont j'ai géré ma course.»

Dixième aux Championnats du monde sur le même parcours, l'an dernier, Lanthier-Nadeau a terminé à deux minutes 49 secondes de Rosser, qui a bouclé les trois tours totalisant 13,8 kilomètres en une heure six minutes et 15 secondes. Elle n'a rallié l'arrivée que neuf secondes devant Trudel.

«La saison ne se passait réellement pas à mon goût jusqu'à tout dernièrement, a admis Lanthier-Nadeau. Après avoir bien fait aux Mondiaux, l'an dernier, je m'imposais trop de pression et je centrais tout trop sur ma qualification aux Mondiaux de cette année. J'ai cessé de m'en faire, et tout est rentré dans l'ordre.»

Rosser, championne du monde junior en descente, a fait cavalière seule pendant toute la course. Cette saison, elle concentre ses efforts sur le cross-country.

«Il n'y a pas de course facile, a commenté Rosser. Il n'y avait pas d'Européennes au départ. J'étais bien entourée de Canadiennes, et j'ai fait une bonne course.»

Laurence Harvey fait bonne figure


Laurence Harvey, fille de l'olympien fondeur et cycliste Pierre Harvey et soeur du champion de ski de fond Alex, a terminé en cinquième position, à 10:29 de la gagnante.

La compétition était plus relevée chez les gars. À ses débuts en Coupe du monde, Vialle a impressionné en se hissant parmi les trois premiers du groupe de 17 concurrents.

Frischknecht a négocié les quatre boucles (18,3 km) en 1h09:49, 16 secondes devant Fonseca et 1:55 devant Vialle.

«Je suis vraiment content. Je ne m'attendais pas d'obtenir un résultat semblable, a affirmé le Québécois âgé de 17 ans. D'obtenir un podium à ma première compétition de Coupe du monde, alors que j'en suis à ma première année chez les juniors, c'est incroyable.»

Vialle a fait une belle remontée après s'être retrouvé au sixième rang, tôt dans la course.

«Je voyais que je gagnais du terrain à chacune des montées. Mais l'écart avec les deux premiers était trop grand. C'est tout de même stimulant de savoir que je ne suis pas loin des meilleurs au monde.»

Vialle va se présenter confiant de l'emporter aux Championnats canadiens dans deux semaines. Ça l'assurerait d'un laissez-passer aux Championnats du monde à Champery, en Suisse, au début de septembre.

La Coupe du monde a pris fin avec la présentation des spectaculaires épreuves de descente féminine et masculine.

Chez les dames, la Britannique Tracy Moseley a souligné la présence du couple princier à Québec en signant la victoire, en 5:12,980. La Française Floriane Pugin et Rachel Atherton ont suivi, dans l'ordre. La Québécoise Anne Laplante, de Gatineau, a pris l'avant-dernier rang, le 19e, à 1:24,242 de Moseley.

Du côté masculin, l'Américain Aaron Gwin a privé la Grande-Bretagne d'un doublé, en remportant l'or en 4:31,771, moins d'une demi seconde devant Josh Bryceland. Le Néo-Zélandais Brook MacDonald a complété le podium.

Le Québécois Yann Gauvin, de Beauport, a fini 56e. Kyle Sangers a été le meilleur Canadien, en 42e place, 10 devant son compatriote Chris Del Bosco.