Ouverture du marché des joueurs autonomes - Wisniewski, Hamrlik, Halpern, Pouliot et Auld sont vite retombés sur leurs patins

James Wisniewski, Roman Hamrlik, Jeff Halpern, Benoît Pouliot et Alex Auld: ils ont été nombreux, chez les anciens joueurs du Canadien, à retomber vite sur leurs patins à l'ouverture du marché des joueurs autonomes.

Peu après que Wisniewski eut décidé de rester avec les Blue Jackets de Columbus, Hamrlik et Halpern ont répondu à l'invitation des Capitals de Washington. Benoît Pouliot a choisi de jouer sous les ordres d'un autre entraîneur franco-ontarien, Claude Julien, en se joignant aux Bruins de Boston, tandis qu'Alex Auld a préconisé un retour au bercail chez les Sénateurs d'Ottawa.

Par ailleurs, les Flyers de Philadelphie et les Panthers de la Floride ont été hier parmi les équipes les plus actives au chapitre des embauches quand le vaste encan estival de la LNH a été lancé à midi.

Les Flyers ont mis la main sur Jaromir Jagr et Maxime Talbot, tandis que les Panthers ont rapatrié le défenseur Ed Jovanoski en plus d'inviter José Théodore à poursuivre sa carrière en Floride.

Chez les autres athlètes aux noms familiers — des anciens plus lointains du CH, ceux-là —, mentionnons que Mathieu Garon s'est retrouvé avec le Lightning de Tampa Bay, tandis que Sheldon Souray et Michael Ryder ont abouti chez les Stars de Dallas.

Christopher Higgins et Matt D'Agostini ont quant à eux choisi de rester avec leur équipe respective, les Canucks de Vancouver et les Blues de St. Louis.

La curiosité de Wisniewski

Techniquement, Wisniewski n'a pas testé le marché des joueurs autonomes, hier. Mais c'est tout comme puisqu'il a décroché le gros lot quelques minutes avant que les enchères soit lancées. Quelques jours après avoir obtenu ses droits du Canadien, les Blue Jackets lui ont consenti un contrat de six ans de 33 millions $US.

Une semaine après avoir fait l'acquisition de Jeff Carter, les Jackets ont donc démontré qu'ils étaient sérieux dans leurs intentions de donner un coup de barre en vue de la saison prochaine.

«Après qu'ils eurent négocié pour obtenir mes droits et fait l'acquisition de Jeff Carter, je savais qu'ils s'en allaient dans la bonne direction, a commenté Wisniewski. Ils ont le feu vert pour changer les choses. J'ai eu le sentiment qu'ils me désiraient vraiment, et je veux jouer pour une organisation qui veut de moi. Le fait de me retrouver au sein d'une équipe en pleine ascension a aussi piqué ma curiosité.»

Wisniewski a indiqué avoir vite réalisé, au court de son court séjour avec le Canadien, qu'il n'était que de passage à Montréal. «C'était clair que je n'étais là qu'en attendant qu'Andrei Markov retrouve la santé», a-t-il lancé.

Le défenseur que le CH a obtenu des Islanders de New York en cours de saison a quand même dit avoir aimé porter l'uniforme tricolore. «Le Canadien, c'est comme les Yankees, alors j'ai eu droit à beaucoup de visibilité. C'était stimulant, a-t-il noté. Je voulais simplement jouer du mieux que je pouvais, et voir où cela mènerait.»

De toute évidence, Hamrlik a quant à lui fait le bon choix en refusant l'offre d'un an du Canadien. Il a décroché un pacte de deux ans, comme il le désirait, pour 7 millions de dollars, auprès des Capitals.

Le vétéran défenseur tchèque y retrouvera Halpern, qui a signé un contrat d'un an à raison de 825 000 $ avec les Caps. Le joueur de centre, originaire de la région, a déjà disputé six saisons à Washington, où il a occupé le poste de capitaine.

Pouliot, qui a déçu à Montréal en s'effaçant dans la dernière ligne droite au cours des deux dernières campagnes, aura droit à une autre chance à Boston. Il a décroché un contrat d'un an de 1,1 million.

Après avoir été l'auxiliaire de Price à Montréal, Auld ira jouer le même rôle auprès de Craig Anderson chez les Sénateurs d'Ottawa. Il a obtenu la même entente que l'hiver dernier: un an pour 1 million de dollars.

Curtis Sanford, qui agissait comme gardien avec le club-école du CH à Hamilton, s'est laissé tenter par les Blue Jackets, qui lui ont offert 600 000 $ pour un an.

Finie, la saga Jagr

En attendant qu'un club réussisse à convaincre Brad Richards, les Flyers ont réussi le coup d'éclat de la journée d'hier en embauchant Jagr pour un an et 3,3 millions.

Quelques heures avant, les Penguins et les Red Wings avaient retiré l'offre avancée au vétéran attaquant tchèque, qui avait déclaré il y a plusieurs semaines vouloir effectuer un retour dans la LNH.

Les Flyers ont par ailleurs ajouté à leur contenu francophone en misant sur Talbot. Ils lui ont offert 9 millions de dollars pour cinq ans.

Le Lightning a fait de même avec les embauches de Mathieu Garon, à raison de 2,6 millions pour deux ans, et Michel Ouellet, qui a obtenu un pacte d'un an à deux volets après avoir disputé deux saisons en Europe.

Idem pour l'Avalanche du Colorado avec Jean-Sébastien Giguère (2 ans) et les Oilers d'Edmonton dans le cas d'Éric Bélanger (3 ans, 5,25 millions).

Les Panthers se sont eux aussi donné plus de tonus en rapatriant Jovanoski à raison de 16,5 millions pour quatre ans, en plus d'engager Théodore pour deux ans et 3 millions, Scottie Upshall pour quatre ans pour la somme de 14 millions et Marcel Goc pour trois ans et 13 millions.

Malgré leur avenir incertain, les Coyotes de Phoenix ont eux aussi été actifs en embauchant notamment Raffi Torres (3,5 millions pour deux ans), Mike Smith (4 millions pour deux ans) et Radim Vrbata (9 millions pour trois ans).

Outre Higgins et D'Agostini, Johan Hedberg (New Jersey), Tyler (Pittsburgh) et Sami Salo (Vancouver) sont parmi les athlètes qui ont décidé de rester en place.

L'Avalanche du Colorado a par ailleurs complété une transaction, obtenant le gardien Semyon Varlamov des Capitals de Washington en retour de deux choix au repêchage. Les Caps recevront le premier choix de l'Avalanche en 2012 et un choix de deuxième tour en 2012 ou 2013.

Également à signaler à la suite de l'ouverture du marché des joueurs autonomes: les Sabres de Buffalo ont fait l'acquisition de Ville Leino pour six ans, à raison de 27 millions. Les Capitals ont aussi mis la main sur l'attaquant Joel Ward pour quatre ans, pour la somme de 12 millions.