Une victoire un peu trop bien arrosée

Andreï Sergeyev et les autres joueurs de l’équipe junior russe étaient tout sourire à l’issue du match au cours duquel ils ont infligé une défaite crève-cœur aux Canadiens. Ils ont célébré leur victoire comme il se doit, et même un peu plus... L’équipe russe se préparait à rentrer chez elle hier matin, mais le pilote de l’avion dans lequel les joueurs prenaient place les a priés de descendre de son appareil, tant ils étaient... euphoriques, pour utiliser un euphémisme.<br />
Photo: Agence Reuters Brendan McDermid Andreï Sergeyev et les autres joueurs de l’équipe junior russe étaient tout sourire à l’issue du match au cours duquel ils ont infligé une défaite crève-cœur aux Canadiens. Ils ont célébré leur victoire comme il se doit, et même un peu plus... L’équipe russe se préparait à rentrer chez elle hier matin, mais le pilote de l’avion dans lequel les joueurs prenaient place les a priés de descendre de son appareil, tant ils étaient... euphoriques, pour utiliser un euphémisme.

Cheektowaga — Indisciplinée et turbulente, l'équipe russe a été expulsée de son vol prévu à l'aéroport de Buffalo, hier, alors qu'elle tentait de rentrer à la maison après la conquête de l'or, la veille, en finale du championnat mondial de hockey junior.

Le porte-parole de l'aéroport, C. Douglas Hartmayer, a dit que tout le groupe russe a été expulsé d'un vol de Delta devant se rendre à Atlanta après y avoir embarqué vers 6h00 du matin, hier. Selon le Buffalo News, les Russes devaient se rendre à l'aéroport JFK de New York via Atlanta, pour ensuite s'envoler vers Moscou.

Après des célébrations qu'on présume très festives, l'équipe prenait un peu de sommeil au Days Hotel près de l'aéroport, hier après-midi, a confié un employé de la réception de l'établissement. Il n'y avait toutefois pas beaucoup de répit pour le responsable des communications de l'équipe, Mikhail Zislis.

«Je ne peux pas dormir parce que tout le monde en Russie m'appelle pour demander ce qui se passe,» a dit un Zislis semblant épuisé à l'Associated Press, dans le lobby de l'hôtel.

Zislis a dit ne pas savoir quand l'équipe pourrait quitter Buffalo. «Le plus tôt possible, j'espère, parce que nous voulons rentrer en Russie,» a t-il ajouté. La journée de Noël est aujourd'hui dans le calendrier orthodoxe russe.

La Russie a surmonté un déficit de 0-3 en troisième période pour signer une victoire stupéfiante de 5-3 contre le Canada, mercredi soir.

Le pays remportait les grands honneurs de ce tournoi pour la première fois depuis 2003. Les Russes avaient mérité leur place en finale avec deux gains en prolongation de suite, après avoir chaque fois comblé un écart au troisième vingt.