FIFA: Blatter veut un comité anticorruption

Un comité anticorruption indépendant améliorerait la crédibilité de la FIFA, a confié Blatter au quotidien suisse Sonntags Zeitung. Il souhaite présenter ce projet lors du congrès de la FIFA réunissant les 208 pays membres en juin, alors qu'il déposera officiellement sa candidature afin d'être réélu à titre de président de l'organisation pour un quatrième mandat de quatre ans. Certains dirigeants de la FIFA ont été accusés d'avoir accepté des pots-de-vin et d'avoir cédé à des pressions extérieures quant au choix de leur candidat lors du vote pour les Coupes du monde de 2018 et 2022, le mois dernier. La Russie et le Qatar, respectivement, ont remporté ces élections. La comité d'éthique de la FIFA a enquêté dans ce dossier et a empêché deux des 24 membres du comité exécutif — Amos Adamu et Reynald Temarii — de participer au processus électoral en vertu des preuves amassées lors d'une enquête orchestrée par le quotidien britannique The Sunday Times. Lors de l'entrevue accordée dimanche, Blatter n'a pas spécifié quels de pouvoirs d'investigation ce comité anticorruption disposerait, ni comment il s'emboîtera avec les autres comités d'éthique déjà existants. Blatter a mentionné qu'il s'attendait à ce que le comité anticorruption compte jusqu'à neuf membres, et a ajouté que certains d'entre eux proviendraient de la politique, du milieu financier, du monde des affaires ainsi que de l'univers artistique.