Le Canadien retourne Dustin Boyd aux Bulldogs de Hamilton

Vous savez que vous n'êtes plus très désiré de votre équipe quand tout ce que trouve à dire votre entraîneur aux médias, après qu'on eut annoncé votre rétrogradation dans les rangs mineurs, c'est de louanger votre attitude irréprochable.

C'est ce qu'a dû se dire l'attaquant Dustin Boyd, jeudi matin, en quittant le Centre Bell avec son petit bonheur à destination de Hamilton, où il portera dorénavant les couleurs des Bulldogs.

Retranché de la formation 21 fois dans les 31 premiers matchs du Canadien, Boyd a de plus passé au travers des maillons du ballottage à deux reprises depuis l'ouverture de la saison. C'est donc dire qu'aucune équipe de la ligue n'est intéressée à acquérir ses services, à un coût pourtant très abordable de 650 000 $US.

On ne risque pas de le revoir de sitôt à Montréal. En 10 rencontres, l'attaquant âgé de 24 ans, natif de Winnipeg, n'a réussi qu'un but, en plus de montrer une fiche en défense de moins-6. Il a écopé d'une pénalité mineure.

«Dustin a conservé une très bonne attitude. Il a travaillé fort avec nous, a commenté l'entraîneur Jacques Martin. L'important, c'est de lui fournir l'occasion de jouer des matchs, de renouer avec la compétition. Les Bulldogs étaient dans le besoin. Je suis sûr que ça va l'aider à retrouver sa confiance.»

Boyd, choix de troisième tour (98e au total) des Flames de Calgary en 2004, a 220 matchs à son compteur dans la LNH, et 63 points. Il a connu sa meilleure saison dans l'uniforme des Flames en 2008-2009, se forgeant une fiche de 22 points (11-11) en 71 rencontres.

Le Tricolore a fait son acquisition des Predators de Nashville, l'été dernier, dans l'échange qui a envoyé Sergei Kostitsyn dans la capitale de la musique country.

Chez les Predators, «Serge le terrible» montre 12 points à sa fiche, dont 5 buts, en 26 matchs cette saison.

Chez les Bruins

Il n'y a pas que chez le Canadien que les joueurs recrues apprennent à la dure. Chez les Bruins de Boston, également. Le joueur de centre Tyler Seguin, deuxième choix au total de la séance de repêchage de juin dernier, vient d'être laissé de côté pour la première fois de sa carrière.

L'entraîneur Claude Julien devait réinsérer Seguin dans la formation, hier, face au Canadien.

«Il est tombé malade, la semaine dernière, et il a raté le match contre les Flyers de Philadelphie, samedi, a expliqué Julien, hier matin. Après notre solide performance contre les Flyers [une défaite de 2-1 en prolongation], c'était difficile de sortir un joueur de la formation afin de lui faire de la place.»

«Ce n'est pas un match passé sur la tribune qui va tout chambouler dans sa carrière, a affirmé Julien, en minimisant l'importance de sa décision. Il a suivi l'action en compagnie des dirigeants de l'équipe, et ç'a sûrement été bénéfique pour lui. Il va bien. Il est très talentueux et voué à un bel avenir. Il est en pleine progression. Il a grandement progressé depuis le début de la saison, et il est sur la bonne voie.»