Golf - Karlsson l'emporte à Dubaï

Dubaï — Le Suédois Robert Karlsson a remporté le Championnat du monde de golf de Dubaï hier, renversant le meneur à l'issue de la troisième ronde Ian Poulter lors d'une prolongation à deux joueurs qui s'est soldée par une erreur fatale de l'Anglais.

Karlsson a calmement calé son roulé pour un oiselet au deuxième trou de prolongation, après que Poulter eut écopé d'un coup de pénalité pour avoir échappé sa balle directement sur son marqueur sur le vert, entraînant un déplacement de celui-ci par rapport à sa position originale.

Poulter a reconnu son erreur et l'a rapportée à l'officiel du tournoi, qui n'a eu d'autre choix que de forcer l'Anglais à tenter un long roulé pour la normale plutôt que l'oiselet. Son roulé s'est arrêté à un pied de la coupe, retirant toute la pression des épaules du Suédois tandis qu'il avait un coussin de deux coups pour s'assurer de la victoire à ce dernier tournoi de la saison.

«Ces choses arrivent au golf. Ce n'est pas de cette façon que vous souhaitez l'emporter, a reconnu Karlsson. Mais les règlements sont là pour une raison, même si certains d'entre eux sont difficiles à comprendre.»

Il n'a cependant eu besoin que d'un coup pour confirmer son deuxième triomphe sur le circuit européen cette saison. L'ancien no 1 européen a déclaré qu'il s'agissait d'une de ses plus grandes victoires en carrière — et l'une de ses plus lucratives, avec une bourse de 1,25 million $US.

Il s'agissait aussi de son troisième oiselet sur le vert du 18e. Karlsson avait rattrapé Poulter sur le dernier trou de la quatrième ronde, lorsque son coup d'approche s'était arrêté à quelques pieds de la coupe. Il avait ensuite fait disparaître la balle au fond du trou pour remettre une carte de 67 (moins-5) qui lui permettait d'afficher un cumulatif de moins-14 (274).

Poulter devait ensuite caler un roulé pour un oiselet et la victoire au 18e, mais il l'a raté. Une prolongation a alors été requise, et les deux joueurs ont réussi un oiselet sur le premier trou supplémentaire.