Doan est heureux que le litige avec Denis Coderre se soit réglé à l'amiable

Le capitaine des Coyotes de Phoenix, Shane Doan, se dit «incroyablement heureux» que le litige entre lui et le député fédéral Denis Coderre se soit réglé à l'amiable.

Les Coyotes affrontant le Canadien hier soir, Doan visitait Montréal pour la première fois depuis l'entente du 27 août qui a mené à l'abandon, des deux côtés, de poursuites pour diffamation.

Doan poursuivait Denis Coderre pour 250 000 $, tandis que ce dernier basait sa poursuite sur des allégations selon lesquelles le vétéran des Coyotes aurait tenu des propos méprisants liés à l'origine linguistique des officiels pendant un match au Centre Bell le 13 décembre 2005. La cause aurait été entendue en Cour supérieure en septembre.

À la fin du match, gagné aisément par le Canadien, l'arbitre Stéphane Auger a décerné à Doan une punition de grossière inconduite pour manque de respect envers les officiels. Selon les rapports, il avait blasphémé en déplorant l'origine linguistique des officiels.

C'était la première fois que quatre officiels francophones travaillaient lors d'un même match dans la Ligue nationale.

«Le fait est que je n'ai jamais prononcé les propos qu'on m'a prêtés, et que j'avais encore à composer avec tout ça, a dit Doan hier. Je ne sais pas comment la situation a pu prendre une telle tournure, mais je suis heureux que ça soit réglé. Incroyablement heureux. Je ne pouvais pas m'imaginer comment je m'étais retrouvé dans toute cette histoire.»

Doan avait poursuivi Denis Coderre après que celui-ci eut écrit au président de Hockey Canada, Bob Nicholson, pour dire que le joueur des Coyotes n'était pas digne de représenter le Canada aux Jeux olympiques d'hiver de 2006, à Turin.

Le député avait demandé à la LNH de faire enquête, mais la ligue n'avait pas imposé de sanction à Doan.

Doan a dit que lors de ce match, il tentait de calmer le gardien Curtis Joseph, qui était contrarié car le CH avait marqué avec un bâton élevé. Il dit qu'il a peut-être laissé entendre que les arbitres favorisaient l'équipe locale, mais il a nié avoir blasphémé ou fait référence à la langue d'origine des officiels.

Doan ne jouait pas hier soir, car il finissait de purger la suspension de trois matchs dont il a écopé, la semaine dernière, pour une mise en échec contre Dan Sexton, des Ducks d'Anaheim. Il sera de retour en uniforme ce soir, à Ottawa.