Devils 3 Canadien 0 - Un 112e blanchissage pour Brodeur

Une visite à Montréal était le remède aux maux de Martin Brodeur et des Devils du New Jersey. Le gardien vedette a poursuivi sa domination face à l'équipe de sa province natale, et les Devils se sont une fois de plus érigés en bête noire du Canadien, hier, en l'emportant 3-0 au Centre Bell.

Il n'y a rien à faire, le CH souffre d'un complexe d'infériorité contre cette «diablesse» d'équipe. Il s'est de nouveau rivé le nez sur son style ultra-hermétique en défense.

Zach Parise, Jason Arnott et Matt Taormina ont réussi les buts des Devils (2-4-1), qui s'étaient présentés en ville en connaissant leur pire début de saison en 27 ans. Arnott a ajouté une passe et Dainius Zubrus en a récolté deux.

Brodeur a terminé la soirée avec 29 arrêts pour signer son 112e blanchissage en carrière, son neuvième contre le Canadien.

Carey Price n'a été mis à l'épreuve que 20 fois, mais il a peu de choses à se reprocher.

Le Canadien (3-2-1) a mal entrepris une séquence de six matchs en 10 jours.

Les Devils disaient être prêts à gagner 1-0, s'il le fallait, avant de s'amener à Montréal. Eh bien, on les croyait sur parole après la première période!

En plus d'afficher leurs pâles couleurs, ils ont trouvé le moyen de prendre les devants.

À 4:20, Parise a pris de court la défense ainsi que Price, d'un geste vif du côté rapproché à la droite du gardien.

Ç'a été un des trois seuls lancers des Devils. À l'autre bout, Brodeur a fait face à 10 tirs. Le seul embêtant a été celui de Brian Gionta, qui a tiré à bout portant au terme d'une poussée sur le flanc droit.

À part cela, les visiteurs ont patienté pour des erreurs. Comme celle de Jaroslav Spacek, qui a remis la rondelle directement sur la lame du bâton d'Ilya Kovalchuk à sa ligne bleue. Le Russe a toutefois manqué la cible. Aucun tir aux buts n'a été enregistré au cours des neuf dernières minutes de jeu de la période.

Le deuxième tiers a commencé sur la même note d'anti-hockey. Le Canadien était incapable de trouver des brèches dans le mur défensif de ses adversaires.

Price s'est mis en évidence en réalisant deux beaux arrêts de la mitaine: Kovalchuk a goûté à sa médecine en supériorité numérique, puis Zubrus.

Price a remis ça face à Zubrus, qu'il a frustré d'un déplacement latéral vif au terme d'une descente en surnombre.

Les Devils ont doublé leur avance à 14:59, après la conclusion d'une attaque massive. Price a joué de malchance en voyant le tir d'Arnott bifurquer sur son coéquipier Dustin Boyd.