Jeux du Commonwealth - Une deuxième médaille pour Despatie

New Delhi — Alexandre Despatie a remporté sa deuxième médaille en deux épreuves aux Jeux du Commonwealth de New Delhi, hier, quand il s'est imposé au tremplin de 3 mètres.

Despatie a donné le ton à un doublé canadien puisque Reuben Ross, son partenaire en synchro, a raflé la médaille d'argent.

Le Lavallois de 25 ans a récolté 513,75 points tandis que Ross, un athlète de 24 ans de Regina qui réside maintenant à Montréal, en a obtenu 457,15.

L'Australien Grant Nel a mérité le bronze avec 456,55 points. L'autre Canadien en lice, Eric Sehn, d'Edmonton, a fini quatrième avec 437,05 points.

Lors de la deuxième finale de la journée, Roseline Filion, de Laval, a terminé quatrième à la tour de 10 m chez les dames, à seulement 2,35 points d'un podium. La Malaisienne Pandelela Pamg a remporté l'épreuve avec une récolte de 371,05 points, devant les Australiennes Melissa Wu (369,50) et Alexandra Croak (355,40). Filion, qui avait terminé troisième au 10 m synchro à l'occasion des Jeux du Commonwealth de 2006, à Melbourne, a amassé 353,05 points.

Les soeurs Carol-Ann et Pamela Ware, d'Otterburn Park, ont respectivement fini 5e et 11e. La première a réalisé sa meilleure performance personnelle à la tour, toutes compétitions confondues, tandis que la deuxième a obtenu son meilleur pointage à vie en compétition internationale, n'ayant mieux fait qu'à l'occasion des championnats canadiens. Dimanche, à l'occasion de la première journée des épreuves de plongeon au Complexe aquatique Dr S.P. Mukherjee, Despatie avait raflé l'or au tremplin de 1 m. Despatie est maintenant triple champion en titre du 1 m et du 3 m aux Jeux du Commonwealth. Il lui reste une autre épreuve à disputer à New Delhi. Le 3 m synchro, avec Ross, a lieu aujourd'hui.
 
2 commentaires
  • Jacques Lafond - Inscrit 12 octobre 2010 08 h 51

    Médailles

    Les médailles, les gros sourires niais avec les grosses dents blanches -- all canadian -- ; le tout enveloppé dans leurs drapeaux rouges …

    C’est dommage, parce que cette belle jeunesse avec tous leurs efforts pour réussir ces exploits de calibre mondial sont ternis par cette ridicule propagande canadienne mur à mur et bien rouge.

    C’est particulièrement dommage pour les athlètes québécois qui doivent se prostituer en devenant, bien malgré eux, des représentants de ce pays anglophone. Un peu comme si l’Irlande devait porter les couleurs de l’Angleterre aux olympiques …

    Un jour peut-être. Un jour, on aura droit au drapeau et aux couleurs québécoises aux olympiques.

    En attendant, ce n’est pas facile. On veut nous gaver de force cette propagande canadienne anglaise. Alors il y a vomissement. C’est normal …

    JL

  • François Dugal - Inscrit 12 octobre 2010 15 h 14

    Nationalisme ethnique

    Le sport comme représentant du nationalisme ethnique est mauvais en soi.
    Les athlètes font de la compétition par pur égoïsme. Le brassage de drapeau, c'est pour obtenir les bourses à l'entrainement.