Le Canada s'incline devant l'Allemagne au Mondial de volleyball

Trieste, Italie — Au lendemain de leur impressionnante victoire contre la Serbie, le Canada s'est incliné 27-25, 25-22 et 25-20 devant l'Allemagne, hier, au Championnat du monde de volleyball.

«Je crois que nous étions un peu nerveux, a reconnu le capitaine de l'équipe canadienne, Louis-Pierre Mainville. L'Allemagne a joué tout un match et ne nous a pas laissé de chance.»

Les représentants de l'unifolié ont manqué de constance à leur troisième et dernier match du groupe F du Championnat du monde.

Le Canada, qui a terminé le tournoi à la ronde en quatrième position, a donc été éliminé. Ce sont uniquement les trois meilleures équipes de chaque groupe qui ont obtenu leur laissez-passer pour le tour suivant.

«Ç'a été une performance en dents de scie. Nous n'avons pas été capables de rivaliser contre eux à l'attaque, a expliqué l'entraîneur-chef de la troupe canadienne, Glenn Hoag. Ils ne suivaient pas complètement le plan de match et cela nous a mis dans une situation difficile. Il y a beaucoup de petites choses que nous n'avons pas été capables de faire, et c'est ce qui nous a coûté la rencontre.»

Vainqueur contre la Serbie dimanche, mais battu par la Pologne samedi, le Canada n'aura pas joué plus de trois matchs en Italie.

Leur prestation pourrait toutefois leur valoir des invitations pour disputer des matchs amicaux en Europe, l'été prochain.

Hoag pourra compter sur ces nouvelles avenues pour aider ses protégés à acquérir de l'expérience. Outre Mainville, le libéro remplaçant Olivier Faucher, de Plessisville, était le seul autre Québécois de la formation canadienne en Italie.

Lors du dernier Championnat du monde, en 2006, l'équipe canadienne avait pris le 11e rang.