Jeux du Commonwealth - Malgré le discours officiel, des athlètes s'inquiètent

Le village des athlètes fait l’objet de plusieurs critiques.<br />
Photo: Agence Reuters Andrew Caballero-Reynolds Le village des athlètes fait l’objet de plusieurs critiques.

Malgré un discours officiel rassurant, des athlètes et responsables québécois de la délégation devant participer aux Jeux du Commonwealth ont évoqué la possibilité que le Canada se retire de l'événement, prévu du 3 au 14 octobre à New Delhi, en Inde, à cause d'inquiétudes concernant la sécurité et la salubrité au village des athlètes.

Pendant que Marie-Pier Boudreau-Gagnon, quadruple championne de la Coupe du monde en nage synchronisée, reconnaissait qu'elle songeait à mettre «une sonde à rats» dans sa valise, la plongeuse Émilie Heymans réalisait que l'expérience qu'elle espérait vivre sera ternie.

Si jamais le Canada décidait de participer aux Jeux, les membres de l'équipe de plongeon n'arriveront que trois jours avant le début des compétitions et repartiront dès le lendemain des dernières épreuves, a confié Heymans. De plus, a-t-elle noté, Plongeon Canada n'a pas donné la permission à ses athlètes de rester au pays après les Jeux pour y faire du tourisme.

En entrevue hier avec La Presse canadienne, Daniel Trépanier, directeur technique de Boxe Canada, a indiqué que les fédérations canadiennes continuaient, pour l'instant, de se préparer comme si elles allaient participer aux Jeux. Mais il s'attend à ce que le Canada boycotte l'événement, comme songent également à le faire l'Écosse, l'Irlande et la Nouvelle-Zélande.

Trépanier a discuté avec divers intervenants, cette semaine, afin de se mettre au parfum de la situation. Il s'est aussi rendu en Inde en 2008 à l'occasion des Jeux du Commonwealth de catégorie junior.

À la suite de cette expérience et des renseignements colligés ces derniers jours, il est d'avis que les Indiens n'ont pas les ressources nécessaires pour corriger le tir à court terme.

Selon Trépanier, le peuple indien n'a pas la même fierté que celle qui avait animé le peuple chinois à l'approche des Jeux olympiques de Pékin.