Les Blackhawks libèrent le gardien Antti Niemi

Chicago — Coincés en raison du plafond salarial, les Blackhawks de Chicago ont décidé de libérer le gardien Antti Niemi.

Ils se sont plutôt tournés vers le vétéran Marty Turco, qui était joueur autonome sans compensation. Ce dernier a accepté un contrat d'un an, qui serait d'une valeur de 1,75 million selon le réseau de télévision WGN-TV.

Niemi et les Blackhawks avaient eu recours à l'arbitrage dans les négociations d'une nouvelle entente. Samedi, Niemi s'était vu accorder un salaire de 2,75 millions pour l'an prochain. Les Blackhawks avaient 48 heures pour prendre une décision. Puisqu'ils ont refusé cette option, le gardien finlandais est maintenant libre.

Le directeur général des Blackhawks, Stan Bowman, a reconnu avoir fait plusieurs tentatives pour trouver un terrain d'entente avec Niemi en vue d'un contrat de plusieurs saisons avant que son cas ne soit porté en arbitrage.

«Nous avons épuisé toutes nos options pour que ça marche, a dit Bowman. C'est la décision la plus sensée. Il faut avoir de la flexibilité au sein de la formation et c'est la meilleure façon de défendre notre titre.»

L'an dernier, Niemi a touché 826 875 $ à titre de recrue. En séries, il a joué tous les matchs des siens sauf une période, affichant un dossier de 16-6 avec une moyenne de 2,63, un taux d'efficacité de ,910 et deux jeux blancs. Il a ainsi permis à son équipe de remporter une première coupe Stanley en 49 ans.

Les champions en titre sont maintenant aux prises avec de sérieux problèmes de masse salariale, puisque plusieurs de leurs jeunes vedettes ont conclu de nouvelles ententes lucratives qui entreront en vigueur lors de la prochaine saison. Avec un plafond salarial de 59,4 millions de dollars, les Blackhawks auraient pu se permettre de verser ce salaire à Niemi, mais si les termes de l'entente de Turco sont exacts, ils ont préféré économiser un million de dollars.

Niemi est donc le huitième joueur de l'édition championne à quitter l'équipe, après Andrew Ladd, Ben Eager, Dustin Byfuglien, Brent Sopel, Adam Burish, Colin Fraser et Kris Versteeg.