Masters de tennis de Madrid - Nadal demeure parfait sur la terre battue

Rafael Nadal est le premier joueur de l’histoire à gagner les trois grands tournois de préparation avant Roland-Garros.
Photo: Agence France-Presse (photo) Dani Pozo Rafael Nadal est le premier joueur de l’histoire à gagner les trois grands tournois de préparation avant Roland-Garros.

Madrid — L'Espagnol Rafael Nadal a remporté le Masters 1000 de Madrid en battant le Suisse Roger Federer en deux manches 6-4, 7-6 (7/5) hier en finale, devenant, avec dix-huit titres, le seul détenteur du record de nombre de victoires dans cette catégorie de tournois.

Déjà vainqueur à Monte-Carlo et à Rome, le Majorquin de 23 ans est le premier joueur de l'histoire à gagner les trois grands tournois de préparation avant Roland-Garros.

Cette trilogie lui permet de ravir à Andre Agassi le record de victoires en Masters 1000, la catégorie la plus prestigieuse après les quatre épreuves du Grand Chelem. Federer reste bloqué à seize victoires.

Invaincu sur terre battue cette saison — il a perdu deux manches en quinze matchs — Nadal conforte ainsi son statut de grand favori à Paris où il voudra effacer son élimination en huitièmes de finale l'an dernier.

En attendant, il a déjà pris sa revanche sur Federer qui l'avait battu en finale il y a un an à Madrid lors de leur dernière rencontre.

La différence entre les deux joueurs a été minime hier pour les retrouvailles, Nadal remportant un seul point de plus que Federer sur l'ensemble du match.

Mais l'Espagnol a été plus opportuniste que son grand rival qui a gâché cinq balles de 5-5 au premier set et laissé passer sa chance dans le bris d'égalité du second, dans lequel il a mené 4-2 avant de terminer sur cinq fautes directes.

C'est la première fois que Nadal s'impose à Madrid depuis que le tournoi a migré, il y a deux ans, à la «Caja magica», et sur terre battue. Il avait déjà gagné le tournoi en 2005, mais en salle et sur une surface dure.

Surprise française

Chez les femmes, Aravane Rezaï a réalisé la plus belle performance de sa carrière en dominant hier en finale l'Américaine Venus Williams, battue en deux sets 6-2, 7-5 par la Française non classée.

Rezaï est revenue de deux bris en sa défaveur dans la deuxième manche pour s'adjuger le troisième titre de sa carrière.

La Française d'origine iranienne, battue au premier tour sur la terre battue de Barcelone puis au deuxième tour à Rome, a concédé seulement un set sur la brique pilée castillane.

Tête de série no 4 et troisième mondiale, Venus Williams disputait la 70e finale de sa carrière et visait un 10e titre sur terre battue.

«C'est la meilleure semaine de ma carrière, a déclaré Rezaï. J'ai très bien joué et je suis fière de moi, car ce tournoi est très dur avec toutes les bonnes joueuses présentes. J'ai cru en moi.»