Les Penguins retrouvent leurs blessés

Jaroslav Halak est félicité par ses coéquipiers, dont Maxime Lapierre, à l’issue de la victoire des Glorieux contre les Capitals de Washington..
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Jaroslav Halak est félicité par ses coéquipiers, dont Maxime Lapierre, à l’issue de la victoire des Glorieux contre les Capitals de Washington..

Comme si les Penguins de Pittsburgh n'avaient pas déjà assez de profondeur pour atteindre la finale de la Coupe Stanley une troisième année d'affilée, voilà qu'ils devraient retrouver leurs quelques joueurs blessés en vue de la série demi-finale d'association contre le Canadien.

La série quatre-de-sept s'amorcera ce soir soir à Pittsburgh, pour se poursuivre dimanche après-midi au Mellon Arena. Elle se transportera ensuite au Centre Bell à Montréal, mardi et jeudi.

L'entraîneur Dan Bylsma a pu compter sur une formation complète pour la première fois depuis plusieurs jours à l'occasion de l'entraînement de hier matin à Pittsburgh, alors que les attaquants Chris Kunitz et Tyler Kennedy, ainsi que le défenseur Jordan Leopold, ont tous patiné.

Les cinq jours de repos depuis la fin de la série contre les Sénateurs d'Ottawa auront donc profité aux Penguins. Même si ce repos signifie que la formation de Pittsburgh pourrait connaître un lent début de match ce soir, alors que le Canadien sera encore sur son erre d'aller après son triomphe en sept matchs contre les Capitals de Washington.

«Il y a certains avantages à garder son rythme et à recommencer (une autre série) tout de suite, a reconnu Bylsma, hier. Je pourrais vous donner plusieurs exemples du passé où des équipes ont conclu une série, puis recommencé une autre immédiatement contre un adversaire de taille et ont bien joué.

«Un long repos est également un couteau à deux tranchants, a ajouté l'entraîneur des Penguins. Nous avons disputé une série dure physiquement (contre Ottawa). Nous avions besoin d'un repos, en espérant que nous en avons effectivement profité cette semaine. Nous devons en même temps être conscients du fait que nous affronterons une équipe qui est vraiment confiante en ce moment, dans sa façon de mettre son système en application et aussi par la manière qu'elle a battu une très bonne formation.

«Ils seront encore dans ce mode où ils jouent un match des séries à tous les deux jours, et ils seront prêts (ce soir), a noté Bylsma, en parlant encore du Canadien. Nous, il est possible que nous devrons retrouver un certain degré de motivation pour en arriver au même point.

«Ce sera plus facile de dire à la fin de la série qui aura eu l'avantage à quel niveau. Mais pour l'instant, je peux vous dire que nous avions besoin de repos. Nous l'avons eu. Maintenant, nous devons nous efforcer de retrouver notre niveau de jeu habituel contre une équipe qui a fait du très bon travail pour battre un adversaire coriace.»

Selon Hal Gill, qui a remporté la coupe Stanley avec les Penguins le printemps dernier avant de se joindre au Canadien à titre de joueur autonome pendant l'été, il ne fait aucun doute que les Penguins retrouveront vite leurs repères.

«Dans les séries, chaque présence compte et jamais les Penguins ne prennent-ils une présence de congé», a dit le géant qui excelle depuis le début des séries.