Fed Cup - Wozniak comblée

Aleksandra Wozniak était une joueuse comblée après avoir permis au Canada de renouer avec le groupe mondial II de la Fed Cup. Résolue à assumer son rôle de tête d'affiche de l'équipe, la Blainvilloise de 22 ans a concrétisé la victoire du Canada dans son match de barrage contre l'Argentine, hier après-midi, en s'imposant face à Jorgelina Cravero.

Wozniak l'a emporté en deux manches de 6-4 dans un match disputé à l'intérieur, devant environ 1500 spectateurs au Stade Uniprix. «Je suis vraiment contente et soulagée de nous voir accéder au groupe mondial, a mentionné tout sourire Wozniak après son match. Après plusieurs tentatives, nous pourrons maintenant faire partie des meilleures à compter de 2011.»

Les Canadiennes connaîtront l'identité de leurs futures adversaires et le lieu de la confrontation, le 2 juin, à Roland-Garros. Leur prochain rendez-vous à la Fed Cup est fixé pour le mois de février 2011.

Maintenant que la glace est brisée, la perspective d'affronter de meilleures équipes dans le groupe mondial II n'intimide pas Wozniak, qui occupe le 46e rang mondial.

«Cette semaine, nous avions un défi à relever contre les Argentines même si nous n'affrontions pas des joueuses dans le top 50. Ce sont des battantes et elles étaient là pour donner de l'espoir à leur pays. Et il y avait aussi une pression supplémentaire de jouer chez nous.

«Maintenant que nous sommes dans le groupe mondial, nous aurons un autre défi à relever. Mais nous sommes des filles qui veulent toujours gagner. On va se battre.»

Pour couronner ce week-end, Valérie Tétreault, de Saint-Jean-sur-Richelieu, s'est bien ressaisie après avoir perdu le premier set et elle a eu raison de Paula Ormaechea 6-7 (8), 6-1, 6-1 dans le dernier simple.

Tétreault, âgée de 22 ans et au 118e rang mondial, a donc remporté deux victoires à son baptême en Fed Cup ce week-end. Elle a reconnu que la perte du premier set l'a piquée dans son orgueil.

«Après avoir tiré de l'arrière 6-3 dans le bris, je suis revenue à 6-6 et je pensais l'avoir dans les câbles, a-t-elle analysé. Ce n'est facile de l'avoir échappé. Mais je savais que je pouvais mieux jouer. Et je ne voulais pas perdre contre une fille moins bien classée que moi — 419e au classement WTA —, surtout à la maison.»

Cette confrontation Canada-Argentine se termine par un match de double. Marie-Eve Pelletier, de Repentigny, et la Torontoise Sharon Fichman, affrontent Cravero et Aranza Salut.

Pour inscrire la 34e victoire - une 27e en simple — de sa carrière en Fed Cup, Wozniak a trimé dur, surtout au deuxième set quand elle a concédé trois bris à Cravero.