Montréal accueille les athlètes en héros - «On aurait dit qu'on venait de gagner la coupe Stanley», lance Vincent Marquis

Une foule nombreuse a littéralement assailli la patineuse artistique Joannie Rochette, chaudement applaudie lors du défilé d’hier.
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Une foule nombreuse a littéralement assailli la patineuse artistique Joannie Rochette, chaudement applaudie lors du défilé d’hier.

Les athlètes olympiques et paralympiques canadiens ont été accueillis en héros hier par plusieurs milliers de personnes massées dans le centre-ville de Montréal à l'occasion du défilé Célébrons l'excellence 2010. Organisée par la Ville de Montréal et le Comité olympique canadien (COC), la cérémonie a dépassé toutes les attentes, surprenant même les athlètes.

«Quand le défilé a commencé, on aurait dit qu'on venait de gagner la coupe Stanley, s'est exclamé le skieur acrobatique Vincent Marquis. De voir les gens qui nous crient des "Je t'aime" du bord des rues, des "On est fiers de vous autres, vous nous avez inspirés", c'est touchant.» Cet appui général de la population a confirmé que la frénésie des Olympiques n'est pas finie, même près de deux mois après la fin des Jeux de Vancouver.

Accompagnés de jeunes athlètes de Montréal, d'artistes et de musiciens, les quelque 160 athlètes présents ont défilé dans la rue Sainte-Catherine avant d'arriver au square Phillips, où ils ont été acclamés par une foule électrisée. La célébration s'est poursuivie en musique avec Gregory Charles, pour prendre fin avec la présentation sur scène de plusieurs médaillés, dont Alexandre Bilodeau, Viviane Forest et la très applaudie Joannie Rochette. Le président du COC, Marcel Aubut, a déclaré qu'un tel succès «dépasse l'entendement» et qu'il répond à ses attentes, mais «multiplié par deux».

La journée a pris fin avec l'intronisation au Temple de la renommée de Caroline Brunet, Bruny Surin, Susan Auch, Walter Sieber, Peter Lougheed, Carol Anne Letheren et Paul Poce. Le premier ministre du Canada, Stephen Harper, et son homologue québécois, Jean Charest, étaient attendus lors de la cérémonie, qui avait lieu au Centre Bell.