Football - Roger Goodell pourrait modifier la suspension de Ben Roethlisberger

New York — Le commissaire de la NFL Roger Goodell est ouvert à la possibilité de modifier la suspension de six matchs imposée au quart-arrière des Steelers de Pittsburgh, Ben Roethlisberger, si de nouvelles informations prouvant ses problèmes de comportement étaient révélées.

La NFL a imposé cette punition après que des procureurs eurent déterminé qu'ils ne pouvaient accuser Roethlisberger dans une affaire d'agression sexuelle impliquant une étudiante de 20 ans dans une boîte de nuit de Géorgie, le mois dernier.

Roethlisberger devra aussi se soumettre à une évaluation psychologique effectuée par des spécialistes.

Goodell a fait ces déclarations hier lors de sa rencontre annuelle en compagnie des rédacteurs sportifs de l'Associated Press. Il a non seulement expliqué qu'il pouvait revoir la peine imposée à Roethlisberger, mais a défendu son droit de le faire.

«C'est ma responsabilité de protéger notre réputation et notre intégrité, a dit Goodell. C'est l'essence même de la politique de conduite personnelle de la ligue; nous devons tous respecter des standards très élevés. Le règlement spécifie que vous violez cette loi même s'il y a un motif comportemental.»

«Nous sommes revenus sur les différents incidents et avons tenté de déterminer s'il y avait un lien entre eux, et nous disposons de suffisamment d'informations pour conclure qu'il n'a pas pris les bonnes décisions dans certaines situations critiques», a précisé le commissaire de la NFL.

Roethlisberger est également poursuivi par une femme qui l'accuse de l'avoir violée dans un hôtel-casino de Lake Tahoe en 2008. Il a nié ces accusations et n'a toujours pas été accusé.

Il s'agit du premier joueur suspendu par Goodell, en vertu du règlement sur le comportement, qui n'a pas été arrêté ou été accusé d'un crime.

«Premièrement, comme ligue, nous devons être crédibles afin d'avoir la confiance du public, a fait remarquer Goodell. L'intégrité du sport et des gens qui y participent est un élément essentiel. Deuxièmement, nous devons protéger nos acquis. Ces révélations affectent notre ligue. C'est pourquoi notre organisation a souhaité renforcer ce règlement il y a des lustres, afin de s'assurer de conserver des standards élevés.»

Roethlisberger sera délesté de 2,8 millions $US en salaire et ne pourra participer aux activités de l'équipe avant d'avoir obtenu le feu vert des spécialistes responsables de son évaluation psychologique.

Mais si des preuves sont révélées dans d'autres incidents, «la punition a encore de la flexibilité», a assuré Goodell.