Tennis - Wozniak prendra part à la Fed Cup ce week-end à Montréal contre l'Argentine

À la veille d'un affrontement entre le Canada et l'Argentine en Fed Cup, Aleksandra Wozniak affirme que jouer «à la maison» la rassure et lui donne confiance, malgré un début de saison difficile sur le circuit de tennis féminin.

«Jouer chez nous, ça nous donne une énergie et une adrénaline sur le terrain qui font qu'on peut se surpasser et jouer un meilleur tennis. On a la chance de jouer seulement une fois par deux ans ici, durant la coupe Rogers, donc on est vraiment chanceuses et on a hâte», a soutenu hier Wozniak, qui participe à la Fed Cup depuis 2004.

Elle détient d'ailleurs le record du plus grand nombre de victoires remportées en Fed Cup pour le Canada (32 victoires et 7 défaites).

Outre la star de Blainville, l'équipe canadienne est composée de la jeune Ontarienne Sharon Fichman, de Marie-Ève Pelletier et de Valérie Tétreault, qui n'a encore jamais disputé de matchs lors de la Fed Cup. Cette dernière est toutefois sereine face à cette première étape.

«Je suis vraiment contente de faire mes débuts à Montréal, a dit Tétreault. Je vais avoir la chance d'avoir mes proches et c'est un environnement que je connais bien parce que je m'entraîne ici. Il y aura un peu de nervosité parce que c'est une première, mais l'important pour moi, c'est de me concentrer sur mon jeu.»

En conférence de presse hier, les joueuses canadiennes ont dit que la surface dure du stade Uniprix, qu'elles connaissent bien, leur donne un net avantage contre les Argentines.

Le capitaine de l'équipe canadienne, Sylvain Bruneau, explique que choisir les joueuses de sa formation n'a pas été évident.

«Nous avons beaucoup de bonnes joueuses: six dans le top 160, trois dans le top 100 en double. La sélection n'a donc pas été facile, mais c'est un heureux problème, car ça nous permet d'aller piger dans un grand bassin de jeunes joueuses et de rendre l'équipe de plus en plus compétitive», a dit l'entraîneur.

Du côté de l'Argentine, l'équipe de Ricardo Rivera, classée au 15e rang mondial (le Canada est au 17e), regroupe les joueuses Victoria Bosio, Jorgelina Cravero, Paula Ormaechea et Aranza Salut.

Wozniak s'attend à un rude affrontement. «Les Argentines sont habituées de jouer sur la terre battue, et nous aussi, on arrive de compétitions aux États-Unis sur la terre battue, on doit donc se réajuster. C'est quand même pour une place dans le groupe Mondial, elles vont donc jouer leur meilleur tennis, il faudra donc que nous soyons aussi solides et en confiance pour les matchs», a dit Wozniak.