La vie, malgré la mort

Photo: Agence Reuters Christinne Muschi

Dans un geste fort touchant, Joannie Rochette a posé sa médaille de bronze sur le cercueil de sa mère Thérèse Guèvremont-Rochette, à l'occasion des funérailles de cette dernière, hier, en l'église Sainte-Geneviève de Berthierville. Une manière de la partager avec elle.

Le rêve olympique était d'ailleurs au coeur de ce qui se voulait une «célébration de la vie» de la dame qui s'est éteinte d'un arrêt cardiaque à l'âge de 55 ans, le 21 février, à Vancouver. Quelques invités de marque ont assisté aux funérailles, dont Michelle Courchesne, ministre québécoise de l'Éducation, du Loisir et du Sport, et Marcel Aubut, président du Comité olympique canadien.
1 commentaire
  • Pierre-S Lefebvre - Inscrit 5 mars 2010 22 h 06

    Grace et classe

    Joannie a montré de la grace dans la souffrance. D`une classe surprenante elle deviendra un modèle de sagesse tout en connaissant une carrière déterminante. Bonne chance car ta médaille de bronze n`est qu`un début sans comparable.