Jeux paralympiques - On mise sur plus de commanditaires et plus de diffusion télé

Vancouver, Colombie-Britannique — Il ne fait aucun doute que les Jeux paralympiques d'hiver de Vancouver n'ont pas la même portée que le grand cirque olympique, qui vient tout juste de quitter la ville.

Il y a 5 disciplines plutôt que 15, et 1350 athlètes plutôt que 2600. Le relais de la flamme, qui prend son relais aujourd'hui à Ottawa, sera à Vancouver en 10 jours, en comparaison au périple de 106 jours et 45 000 km du relais olympique, qui s'est amorcé en Grèce.

Les Paralympiques sont néanmoins en mode croissance; après 50 ans, ils sont devenus un partenaire à part entière des Olympiques. À Vancouver, il n'y a pas eu de groupe distinct attitré à les planifier.

«Ils ont établi dès le départ leur intention qu'il y ait un seul comité organisateur et deux Jeux connectés ensemble dans un grand festival du sport, a dit Sir Philip Craven, le président du Comité international paralympique (CIP). Je trouve ça fantastique.»

L'un des aspects les plus tangibles de cette évolution est la commandite, qui est un facteur-clé dans les efforts pour obtenir plus de visibilité.

Le géant coréen de l'électronique Samsung a conclu, la semaine dernière, une entente qui en fait un partenaire mondial des Paralympiques, tout comme il l'est pour les Jeux olympiques, et qui en fait aussi un commanditaire officiel des Paralympiques de Vancouver.

«Les Jeux paralympiques font partie du mouvement olympique, a dit le vice-président de Samsung, Gyehyun Kwon. Ils en sont inséparables.»

Samsung se joint à Visa, la compagnie du domaine technologique Atos Origin et une compagnie du domaine de la santé en Allemagne, Otto Bock, comme commanditaires mondiaux du CIP. Craven a dit que l'ajout de Samsung a aidé à ouvrir des portes pour approcher d'autres partenaires potentiels. Les sommes impliquées ne sont toutefois qu'une fraction de celles avancées pour promouvoir les Olympiques.

Comme exemple, le budget du Comité paralympique canadien (CPC) pour une année où il y a des Jeux est d'environ 3,5 millions de dollars, dont environ la moitié vient de commandites.

Les organisateurs de la ville-hôte recueillent eux-mêmes des fonds. Le comité organisateur de Vancouver n'a pas dévoilé le montant recueilli spécialement par les commandites des Paralympiques.