L'équipe de relais féminin récolte l'argent au 3000 m

La Québécoise Kalyna Roberge patine entre les Chinoises et les Coréennes et reçoit une poussée de la part d’une coéquipière.
Photo: Agence France-Presse (photo) Yuri Kadobnov La Québécoise Kalyna Roberge patine entre les Chinoises et les Coréennes et reçoit une poussée de la part d’une coéquipière.

Vancouver — Les patineuses courte piste canadiennes ont remporté la médaille d'argent au relais 3000 mètres, hier soir, à la suite d'une disqualification de l'équipe sud-coréenne, qui avait franchi en premier la ligne d'arrivée.

L'équipe formée de Kalyna Roberge, de St-Étienne-de-Lauzon, Marianne St-Gelais, de St-Félicien, Tania Vicent, de Laval, et de l'Albertaine Jessica Gregg, est demeurée derrière la Corée du Sud et la Chine pendant presque tout le relais, ne réussissant pas à faire de dépassement qui leur aurait permis de gagner un rang.

Les Sud-Coréennes et les Chinoises se sont finalement détachées de leurs adversaires, s'échangeant la première place pendant une bonne partie de la course. Au final, les patineuses sud-coréennes ont été plus rapides, mais elles ont finalement été disqualifiées en raison d'un accrochage.

La disqualification des Sud-Coréennes a également permis aux Américaines, qui ont traîné derrière pendant toute la course, de filer avec le bronze.

Par ailleurs, plus tôt en soirée, Roberge, Vicent et Gregg ont franchi avec succès les rondes préliminaires du 1000 mètres courte piste, hier soir. Les quarts de finale seront disputés demain.

Roberge, à la recherche d'une première médaille olympique individuelle, a donné le ton à la soirée en améliorant une première fois le record olympique de la distance en une minute 31,033. L'Américaine Katherine Reutter, un espoir dans le camp américain, a fait encore mieux un peu plus tard en 1:30,508.

Aussi, Charles Hamelin peut encore espérer ramener une médaille olympique individuelle des Jeux de Vancouver. Le patineur de vitesse courte piste de Sainte-Julie a franchi sans mal les préliminaires du 500 mètres, hier soir.

Hamelin, âgé de 25 ans, double champion du monde sur cette distance (2009, 2007), a pris les choses en main dès le début de sa course.

Il a réalisé le deuxième meilleur chrono de la soirée, derrière son coéquipier François-Louis Tremblay, qui a amélioré le record olympique qui appartenait à Marc Gagnon depuis les Jeux de Salt Lake City en 2002.

Olivier Jean, de Lachenaie, s'est également qualifié en terminant deuxième de sa vague, derrière l'Américain Apolo Anton Ohno.