Marianne St-Gelais remporte l'argent au 500 m

Marianne St-Gelais a célébré avec le drapeau canadien après sa conquête de l’argent.
Photo: Agence Reuters Gary Hershorn Marianne St-Gelais a célébré avec le drapeau canadien après sa conquête de l’argent.

Vancouver — Pour célébrer ses 20 ans, Marianne St-Gelais voulait faire les choses en grand. Pour ses premiers Jeux olympiques, elle n'a pas raté son coup, remportant la médaille d'argent au 500 mètres hier soir.

La jeune femme de St-Félicien a terminé derrière l'intouchable Chinoise Wang Meng, qui a poursuivi sa domination sans aucune surprise. L'Italienne Arianna Fontana a pris le bronze. L'Albertaine Jessica Gregg participait aussi à la finale, mais a dû se contenter de la 4e place.

Comme elle l'avait fait en demi-finale, St-Gelais a connu un très bon départ, prenant rapidement le deuxième rang derrière Wang pour le conserver jusqu'à la fin de la course. Gregg a pour sa part connu plus de difficultés, prenant du retard dès le premier tour de sorte qu'elle n'a jamais réussi à rattraper la patineuse italienne qui la précédait.

Wang, qui a remporté les quatre manches de la Coupe du monde cette saison, ajoute un fleuron de plus à son palmarès déjà bien garni. Elle avait récolté trois médailles à Turin, une de chaque couleur, et elle a été couronnée championne du monde ces deux dernières années. Elle détient les records du monde sur 500 et 1000 mètres.

Elle était tellement confiante qu'elle avait dit «à moins de faire une erreur, personne d'autre n'aura la moindre de chance de gagner».

L'une des favorites sur cette distance, la Québécoise Kalyna Roberge, a finalement terminé au 6e rang, finissant deuxième en finale B.

St-Gelais et Gregg avaient toutes deux bien fait en demi-finale. Dans sa vague, Gregg avait mené d'un bout à l'autre après un excellent départ et avait franchi le fil avec un sourire accroché au visage. St-Gelais avait elle aussi connu un très bon départ dans sa demi-finale, remportée par Wang.

Le relais en finale

Les patineurs de vitesse canadiens sur courte piste se sont qualifiés pour la finale du relais 5000 mètres, hier soir, au Pacific Coliseum.

Le relais canadien, composé de François-Louis Tremblay, Olivier Jean, Guillaume Bastille et Charles Hamelin, a été devancé de justesse dans sa demi-finale par les Chinois, vainqueurs par neuf millièmes de seconde.

En finale le 26 février, on retrouvera donc le Canada, la Chine, la Corée et les États-Unis.

Le Canada, qui s'est toujours maintenu parmi les puissances mondiales au relais, ambitionne de reconquérir l'or cette année après avoir cédé son titre aux Coréens aux Jeux de Turin en 2006. Les Canadiens avaient été sacrés champions à Nagano en 1998 et à Salt Lake City en 2002.

Cette saison sur le circuit de la Coupe du monde, les Coréens ont dominé les relais, remportant trois des quatre manches. Mais les Canadiens ont triomphé devant les États-Unis et la Corée lors de leur dernier face-à-face, à Marquette, au Michigan, et ils avaient chauffé les Coréens à Montréal, s'inclinant par seulement cinq centièmes de seconde.

Dans les préliminaires du 1000 mètres, Charles et François Hamelin se sont qualifiés en remportant leur vague. Charles, incapable de se qualifier pour la finale du 1500 mètres samedi, s'est même permis d'établir un record olympique en une minute 25,256 secondes. C'est lui qui détient le record du monde de la distance en 1:23,454 depuis plus d'un an.

Les Américains Apolo Anton Ohno et J.R. Celski, respectivement médaillés d'argent et de bronze au 1500m, ont aussi franchi avec succès cette étape. Les autres favoris, dont les Coréens Lee Jung-Su et Lee Ho-Suk, se sont aussi qualifiés.

Encore Davis en longue piste

L'Américain Shani Davis a reconduit son titre olympique du 1000 m de patinage de vitesse hier sur l'ovale de Richmond où il a devancé le Sud-Coréen Mo Tae-Bum et un autre Américain, son grand rival Chad Hedrick.

Comme à Turin en 2006, le détenteur du record du monde (1:06.42) et champion du monde en titre a décroché l'or sur son épreuve fétiche.

Mo Tae-Bum a lui poursuivi sa récolte de breloques, se parant d'argent après sa victoire surprise sur le 500 m lundi. Ce jour-là, il était devenu le premier Sud-Coréen à remporter un titre aux Jeux d'hiver dans une autre discipline que le patinage courte piste.
3 commentaires
  • Pierre-S Lefebvre - Inscrit 18 février 2010 08 h 50

    Saint-Gelais et Bilodeau

    Soudainement ces québécois deviennent des héros canadiens. La presse du ROC n`en a rien à foutre que vous soyez de Saint-Félicien ou Rosemère et du Québec. Le multiculturalisme canadien dans sa forme la plus pure.

  • Alain Deloin - Inscrit 18 février 2010 12 h 36

    @Pierre-Lefebvre Bravo Marianne St-Gelais of St. Félicien, Que.

    "Soudainement ces québécois deviennent des héros canadiens"...

    Ou est le probleme et pourquoi ne le seraient-ils pas? Apres tout le Quebec est une province canadienne.

    Le ROC ca n'existe pas.
    Vous devriez sortir des limites de votre province de temps en temps, lire la presse anglophone et aller a la rencontre de vos "fellow citizens".
    Les voyages forment la jeunesse dit-on.

    http://www.ctvolympics.ca/short-track-skating/news

    http://www.cbc.ca/olympics/shorttrackspeedskating/

  • Pierre-S Lefebvre - Inscrit 18 février 2010 16 h 22

    @Alain Deloin

    Vous portez un jugement totalement erroné. J`ai vécu et voyagé à travers le Canada et l`Europe. Voilà pourquoi j`atteste de l`attitude ROC. Ne prétendez pas que les citoyens du ROC entretiennent un amour sans borne pour les québécois. Et puis pratiquez vos enseignements.