Nouvelle déception pour Wotherspoon

Richmond — Le Canadien Jeremy Wotherspoon a de nouveau déçu en terminant neuvième de l'épreuve de patinage de vitesse longue piste de 500 mètres, hier soir, à l'Anneau olympique de Richmond.

Le patineur de Red Deer, en Alberta, tentait de mettre la main sur une récompense qui lui a toujours échappé au cours de son illustre carrière: une médaille d'or olympique. Il a complété la compétition en 70,282 secondes, à 0,46 seconde du vainqueur.

Wotherspoon est l'un des athlètes les plus décorés sur la scène internationale à n'avoir jamais goûté à l'or olympique. Il était considéré comme un négligé d'une course qui ne comptait pas de favoris évidents.

Médaillé d'argent à Nagano en 1998, il a trébuché alors qu'il était grand favori à Salt Lake City, quatre ans plus tard, et a grandement déçu à Turin en 2006.

Les présents Olympiques sont ses derniers, puisque l'athlète de 33 ans a prévu se retirer à la fin de la saison, peut-être même avant, et il s'est bien juré d'apprécier le moment, peu importe les résultats.

Ses coéquipiers, Jamie Gregg, Mike Ireland et Kyle Parrott ont respectivement terminé aux huitième, 16e, et 21e échelons de l'épreuve.

C'est le Sud-Coréen Mo Tae-bum qui a remporté la course. Il a devancé les Japonais Keiichiro Nagashima et Joji Kato.

Le champion du monde et favori de l'épreuve, le Sud-Coréen Lee Kang-seok a échoué au pied du podium, 4e.

Le succès d'un Sud-Coréen n'est pas une surprise. Mais celui de Mo Tae-bum en est une car le patineur, qui fêtait ses 21 ans le jour-même de cette épreuve, était considéré comme le no. 3 dans la hiérarchie de son pays derrière Lee Kang-seok et le numéro deux mondial Lee Kyou-hyuk.

Mo Tae-bum a réalisé un temps cumulé de 69 secondes 82 centièmes, repoussant son dauphin à 16 centièmes.