Alexandre Bilodeau veut partager sa place dans l’histoire avec les autres médaillés

Au lendemain de sa victoire historique, le médaillé d’or Alexandre Bilodeau veut partager sa victoire avec les autres athlètes canadiens présents aux Jeux de Vancouver. Le skieur acrobatique âgé de 22 ans a remporté la toute première médaille d’or d’un Canadien lors de Jeux olympiques présentés au pays, mais il ne croit pas qu’il devrait avoir droit à une place particulière dans l’histoire du sport au pays.

Dimanche, le skieur de Rosemère, champion en titre de la Coupe du monde, a ravi ses partisans rassemblés à Cypress Mountain avec un score de 26,75, devançant l’Australien Dale Begg-Smith par 17 centièmes de point.

Aujourd’hui, un peu plus de 12 heures après cette victoire historique, le jeune skieur a insisté sur le fait que toutes les médailles d’or avaient selon lui la même valeur.

A son avis, le tout premier Canadien à monter sur la plus haute marche du podium devant ses partisans ne devrait pas occuper une place plus importante de l’histoire que les autres Canadiens qui remporteront un tel honneur dans les prochains jours à Vancouver.

En conférence de presse, il a d’ailleurs assuré qu’il sera désormais dans les estrades pour encourager ses compatriotes lorsqu’ils grimperont à leur tour sur le podium.

Bilodeau a avoué ne pas encore avoir compris l’ampleur de sa victoire, ajoutant que les dernières 12 heures avaient peut-être été pour lui les plus rapides de sa vie.

Rosemère l’attend!

Par ailleurs, la ville natale d’Alexandre Bilodeau est inondée de foulards rouges et de macarons à son effigie.

Rosemère s’était préparée à sa compétition olympique en distribuant quelque 6000 de ces objets et les résidants locaux ont transformé sa victoire en bosses en un gigantesque party, dimanche soir.

La mairesse Hélène Daneault a promis aujourd’hui qu’une grosse surprise attendra le héros à son retour à dimicile, ce qui n’arrivera pas avant la mi-mars, au plus tôt, parce que Bilodeau va continuer à parcourir le monde où des compétitions l’attendent au Japon, en Suède et en Espagne.

Érik Guay termine cinquième

Pour sa part, Érik Guay a mieux fait que les favoris Didier Cuche et Michael Walchhofer, lundi, à l’occasion de la descente masculine des Jeux olympiques d’hiver de Vancouver. Sauf qu’aucun des trois n’a accédé au podium.

Guay a néanmoins réalisé une bonne performance, la meilleure de la journée chez les Canadiens, avec une cinquième place sur une piste glacée et raboteuse. Il s’agit de son meilleur résultat en descente cet hiver.

La course a été remportée par le Suisse Didier Defago, qui a complété le parcours Dave Murray de Whistler Creekside en une minute et 54,31 secondes. Il a devancé le Norvégien Aksel Lund Svindal de 0,07 seconde et l’Américain Bode Miller de 0,09 seconde.

Defago, qui en est à ses troisièmes Jeux, a raflé sa première médaille olympique. Il n’a que trois victoires en carrière en Coupe du monde.

Guay, de Mont-Tremblant, a réussi un temps de 1:54,64, à 0,33 seconde de Defago. Il a tout juste devancé Cuche, sixième en 1:54,67. Walchhofer, un Autrichien qui était l’un des favoris avec le Suisse, s’est contenté de la 10e place avec un chrono de 1:54,88.

Les quatre planchistes canadiens se qualifient en snowboard cross

Les quatre planchistes canadiens inscrits à l’épreuve de snowboard cross ont franchi avec succès les qualifications à Cypress Mountain.

L’Australien Alex Pullin a dominé les deux rondes de qualification, signant son meilleur chrono à sa deuxième tentative en une minute 20,15 secondes.

L’Américain Graham Watanabe s’est classé deuxième, devant Mike Robertson, de Canmore, en Alberta, troisième dans les deux manches.

Rob Fagan, de Squamish, C.-B, s’est qualifié 10e, Drew Neilson, de North Vancouver, 11e et François Boivin, de Jonquière, 15e.

Le Français Pierre Vaultier, le grand favori de l’épreuve, s’est contenté du sixième rang.
Tous les Canadiens se retrouvent toutefois dans la même moitié du tableau. Ce qui signifie qu’ils pourraient commencer à s’affronter dans la même vague à compter des quarts de finale.

Une jeune suédoise fait sensation

Enfin, on attendait la Polonaise Justyna Kowalczyk, meneuse de la Coupe du Monde, mais c’est plutôt la jeune Suédoise Charlotte Kalla qui a écrit la première page de l’histoire du concours de ski de fond aux Jeux olympiques de Vancouver, en remportant de brillante façon le 10 kilomètres style libre chez les dames.

Gagnante il y a quelques années du Tour de Ski, et gagnante la semaine dernière en Coupe du Monde à Canmore devant Kowalczyk, Kalla a connu un départ canon sur les pistes du Parc olympique de Whistler et l’a emporté facilement en 24 minutes, 58,4 secondes pour devancer la revenante, l’Estonienne Kristina Smigun-Vaehi par 6,6 secondes.

Elles ont été accompagnée sur le podium par la Norvégienne Marit Bjoergen (25:14,3), qui a axé toute sa préparation de la saison sur ces Jeux olympiques.

Kalla, qui est l’étoile montante du ski suédois, a dominé de bout en bout pour mériter sa première médaille d’or olympique, la 25e médaille pour la Suède en ski de fond olympique.
2 commentaires
  • jacques noel - Inscrit 15 février 2010 20 h 49

    SOS FLEUR DE LYS

    Est-ce que quelqu'un va lui mettre enfin un drapeau du Québec dans les mains?

  • Augustin Rehel - Inscrit 15 février 2010 21 h 32

    Feuille d'érable

    J'ai comme l'impression que Jean Chrétien veille à ce que la feuille d'érable soit présente même sur le casque des Québécois... comme pour les marquer du sceau du pays qu'il aime tant!