Le Canada attendra avant de gagner une première médaille d'or

Le Canada espérait se défaire de l'étiquette de seul pays-hôte à n'avoir jamais gagné une médaille d'or olympique, samedi; l'attente durera encore au moins une journée.

 
 Alors que tous les observateurs la voyaient accéder à la plus haute marche du podium, exploit qu'elle avait réalisé à Turin en 2006, la Montréalaise Jennifer Heil a dû se contenter de l'argent lors de l'épreuve des bosses de ski acrobatique samedi soir à Cypress Mountain.
 
Avant-dernière à dévaler la pente lors de la ronde finale, Heil a pourtant livré une performance de qualité. Elle a négocié le parcours en 27,91 secondes et obtenu un score de 25,69 points ce qui lui conférait alors le premier rang. Mais contre toute attente, l'Américaine Hannah Kearney, seule rivale qui pouvait la devancer, y est arrivée grâce à un score de 26,63 points.
 
«C'est certain que j'aurais pu en faire un peu plus en finale, je visais l'or, il n'y a pas de doute là-dessus, a-t-elle dit après l'épreuve. Mais je sens vraiment que j'ai gagné l'argent.»
 
L'Américaine Shannon Bahrke a mérité le bronze grâce à un total de 25,43 points.
La Montréalaise Chloé Dufour-Lapointe a livré une remarquable performance et s'est hissée au cinquième rang après avoir obtenu 23,87 points.
 
«J'avais en tête de m'amuser et c'est ce que j'ai fait, a-t-elle lancé, radieuse. Je ressentais l'énergie de la foule en haut de la piste et je sentais qu'elle voulait un 'show'. Alors je me suis dit: 'Vous voulez un show? Vous allez en avoir tout un!' Je suis vraiment contente!»

Courte piste
En patinage sur courte piste, le Montréalais Olivier Jean a raté de peu le podium, terminant au quatrième rang du 1500 mètres. Peu de temps auparavant, il avait établi un record olympique qui n'aura duré que le temps d'une rose, puis chuté lors de sa vague de demi-finale. Une révision de la part des officiels lui a finalement permis de participer à la finale A.
Lors des préliminaires, Jean a couvert la distance en 2:14,279, éclipsant par plus d'une seconde l'ancienne marque du Sud-Coréen Kim Dong-Sung, établie lors des Jeux de Salt Lake City en 2002.
 
Mais la marque n'a fait que passer, car le Sud-Coréen Lee Jung-Su, éventuel médaillé d'or a effacé le chrono de l'athlète de Lachenaie, en couvrant la distance en deux minutes 12,380 secondes. Il a ensuite battu son propre record,

Pas de médaille pour Hamelin
Charles Hamelin, de Sainte-Julie, un des favoris de l'épreuve, a également franchi le premier tour des qualifications sans problème, mais Guillaume Bastille a été éliminé après avoir chuté en deux occasions. Puis quelques instants plus tard, lors de la première de deux demi-finales, Hamelin a terminé au troisième rang de sa vague, ce qui le privait de toutes chances de médailles.
 
Pendant ce temps, au hockey féminin, le Canada a rossé la Slovaquie 18-0 dans un match du groupe A. Cette explosion a permis aux Canadiennes d'abaisser la marque pour le plus grand nombre de buts lors d'un match. En 2006, elles avaient battu l'Italie 16-0.
 
Meaghan Agosta et Jayna Hefford ont réussi un tour du chapeau chacune. Agosta a de plus récolté deux passes, et Hefford trois. Gina Kingsbury et Haley Irwin ont fourni deux buts chacune.
 
Les Québécoises Ouellette (1-4), Sara Vaillancourt (1-2) et l'attaquante beauceronne recrue Marie-Philip Poulin (1-1) ont ajouté leur grain de sel.

Ski alpin
Plus tôt samedi, Dame Nature était venue s'interposer dans les espoirs de médailles du Canada, alors que la descente masculine de ski alpin a été reportée à lundi, en raison du mauvais temps.
 
Ainsi, les Canadiens Erik Guay, de Mont-Tremblant, Robbie Dixon et Manuel Osborne-Paradis, que certains observateurs voient accéder à la plus haute marche du podium, devront patienter jusqu'à lundi après-midi (heure de l'Est). La décision de reporter la course a été prise sept heures environ avant la compétition, qui devait commencer à l'heure du midi samedi à Whistler Creekside.
 
En raison du report de la descente masculine, il aura fallu attendre peu après 15h, heure de l'Est, pour voir un premier athlète canadien à l'oeuvre. Cet honneur est allé à Denny Morrison, de Fort St. John en Colombie-Britannique, lors du 5000 mètres de patinage de vitesse sur longue piste.
 
Mais alors que Morrison a dû se contenter d'un temps de 6:33,77, loin du podium, son coéquipier Lucas Markowsky, de Regina, a fait stopper le chronomètre à 6:28,71, ce qui lui donnait le troisième rang, avec une dizaine de compétiteurs toujours en lice. Les chances de médailles de Markowsky se sont estompées lorsque le Français Alexis Contin a négocié la distance en 6:19,58, reléguant Markowsky hors du podium.
 
Markowsky a complété l'épreuve au 13e rang et Morrison, au 18e échelon.
 
En luge, Sam Edney, de Calgary, a été le meilleur Canadien, terminant en 10e position à l'issue des deux premières manches du simple hommes. Son coéquipier, Jeff Christie n'a pu faire mieux qu'une 14e place, tandis que Ian Cockerline a pris le 21e échelon de la compétition.
 
Les deux dernières manches seront présentées aujourd'hui.