Vancouver: un athlète se tue à l'entrainement

Avant même l’ouverture officielle, les Jeux Olympiques de Vancouver connaissent un premier drame: un athlète de Géorgie a perdu la vie lors d’une descente d’entraînement en luge aujourd’hui.

L’accident tragique est survenu dans la section la plus rapide de la piste du centre de glisse, bâti au coût de 105 M $, sur le versant sud-est de Blackcomb Mountain.

Nodar Kumaritashvili approchait du dernier virage à 270 degrés de la piste, où les vitesses frôlent les 140 km/h, lorsqu’il a été éjecté de sa luge et a percuté un poteau de métal. Il a semblé se frapper la tête.

Le lugeur de 21 ans, dévalant la piste à toute allure dans sa combinaison de descente bleue et noire et son casque blanc, a monté très haut dans un coin. Sous lui, sa luge a percuté l’intérieur du mur et le Géorgien a été projeté dans les airs, se retournant tout en sortant de la piste.

Le public a eu le souffle coupé alors que l’accident était projeté sur de grands écrans de télévisions. Ces écrans se sont immédiatement éteints alors que les secouristes ont accouru pour administrer au lugeur les premiers soins.

On a tenté de le réanimer en vain, puis on a transporté l’athlète dans une ambulance. Un hélicoptère est arrivé sur les lieux au bout de huit minutes d’attente.

La séance d’entraînement a été suspendue pour une période indéfinie.

La piste de 1450 mètres compte 16 virages; il y a une inclinaison prononcée sur 152 m, ce qui en fait la plus longue chute du genre au monde. L’inclinaison moyenne est de 11%, et il y a deux endroits où elle atteint 20%.

La piste de Whistler est considérée comme l’une des plus rapides du monde. Certains athlètes se sont d’ailleurs plaints de la vitesse.

A la ligne d’arrivée, non loin de l’accident, les athlètes, entraîneurs et responsables des Jeux attendaient pour avoir des nouvelles du lugeur blessé. «C’est une situation très rare, mais il y a des choses qu’on ne peut contrôler», a confié l’entraîneur allemand Georg Hackl.

D’autres accidents étaient survenus plus tôt en journée sur la piste. L’Italien Armin Zoeggeler a perdu le contrôle mais n’a pas semblé blessé, tout comme l’Américain Bengt Walden. Au total, plus d’une douzaine d’athlètes ont eu des accidents depuis le début de l’entraînement.

La neige trop molle

Par ailleurs, les deux descentes d’entraînement prévues à Whistler Creekside ont été annulées, tant chez les hommes que chez les femmes, à cause d’une neige trop molle.

La séance prévue chez les hommes avait été annulée en tout début de matinée, dans le but d’éviter aux skieurs les affres d’une longue attente, mais aussi dans l’espoir de donner toutes les chances à l’entraînement des femmes d’être complété.

On avait décidé de tenir l’entraînement féminin en début d’après-midi, pour ensuite reporter le départ d’une heure. On a finalement annoncé l’annulation de la séance en fin de matinée.

La descente officielle masculine pourra toutefois avoir lieu comme prévu, demain, à Whistler Creekside, à l’occasion de la première journée des compétitions des Jeux olympiques d’hiver - si le temps le permet, évidemment.