Pierre Gauthier remplace Bob Gainey à la tête du Canadien de Montréal

Bob Gainey cet après-midi, annonçant son départ
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Bob Gainey cet après-midi, annonçant son départ

La rumeur courait depuis plusieurs heures, et elle a été confirmée à 16h cet après-midi: Bob Gainey quitte son poste de directeur général du Canadien de Montréal. Il est remplacé par son adjoint Pierre Gauthier, qui agira comme vice-président exécutif et directeur général. Pour le moment, Bob Gainey demeure dans l’organisation comme conseiller spécial.

Le président de l’équipe, Pierre Boivin, a mentionné que lui et Gainey s’étaient rencontrés lors du congé des Fêtes, et que Gainey lui avait alors dit qu’il ne chercherait pas à étendre son mandat au-delà du mois de juin.

Gainey a évoqué une longue et difficile période de réflexion, avant d’en venir à la décision de quitter ses fonctions plus tôt que prévu. «Je pense que ce poste nécessite une vision et un engagement à long terme», a-t-il indiqué, ajoutant qu’il n’était pas prêt à s’engager pour plusieurs années. Bob Gainey considérait qu’il s’agissait du moment idéal pour partir, lors de la pause olympique, et avant l’échéance de mars pour les échanges dans la LNH.

Bob Gainey a également expliqué que le changement de propriétaire de l’équipe l’année dernière «remettait mon propre avenir sur la table», et il affirme avoir «pris les devants» dans cette réflexion.

Pierre Boivin a toutefois soutenu avec vigueur que rien n’avait changé dans la gestion de l’équipe depuis la vente du Canadien à la famille Molson. «Bob avait les coudées franches», a-t-il soutenu.

Gauthier, actuellement adjoint au directeur général, est à l’emploi du Canadien depuis 2003. Il a déjà agi comme directeur général à Anaheim et Ottawa, après un long passage dans l’organisation des Nordiques de Québec.

Il a indiqué que son objectif est de faire en sorte que l’équipe demeure «dans le premier tiers de la ligue, au lieu d’être pris dans le milieu et de se demander si elle fera les éliminatoires ou non. Notre objectif, notre prochaine étape, c’est de se rendre dans le premier tiers sur une base régulière».

-Paul Cauchon et La Presse canadienne
4 commentaires
  • Sylvain Perreault - Abonné 8 février 2010 18 h 21

    Ça va ti mal dans le monde...

    Je sais : mon commentaire n'est pas très étoffé mais c'est la seule réaction que j'arrive à avoir quand je vois cette mine abattue de Bob. Le hockey, quelle carburant vital pour le bon déroulement des choses. Quelle « essentiallité » ! Maudit que ça va mal dans le monde quand le CH tousse croche.

  • Jean-Pierre Bouchard - Inscrit 8 février 2010 18 h 58

    L'orgueil de Gainey

    B.Gainey avait fait son temps, sa prudence chronique comme son coup de poker de l'année dernière n'a pas donné les résultats escomptés. Avant de se faire mettre à la porte, il a pris les devants. Belle manifestation d'orgueil et de mutisme.

  • jacques noel - Inscrit 8 février 2010 19 h 14

    Les Nordiques de Montréal

    Après Gauthier comme DG et Martin comme coach, il ne manque plus qu'Aubut à la place de Boivin pour que le trio des Nordiques ait pris le controle de la Sainte-Fanelle.

    Est-ce que Gauthier va comprendre ce que Gainey ne voulait pas comprendre et ce que Boivin faisait semblant de ne pas comprendre à savoir qu'une équipe qui a un passé aussi glorieux doit s'identifier à son peuple et non le méprisant en nommant, pendant 10 ans, un capitaine qui ne parle pas sa langue?

  • Carole Dionne - Inscrite 8 février 2010 20 h 06

    youppi !!!!

    Enfin. Les Molson ont compris. Gainey a été un bon joueur mais jamais un bon gérant. Il n'y a jamais eu de relation entre ces deux postes: joueur et gérant.

    L'EFFET GAINEY QUI S'EN VA. OUF. Six ans pour revenir au point de départ. Et vous auriez dû voir son salaire. Et ce, c'est sans compté qu'il n'acceptais pas l'autorité. Il voulait être le seul maître à bord. Son bateau a coulé. C'est à lui de couler aussi.