Coupe du monde de ski acrobatique - Deux Canadiens, dont Olivier Rochon, se classent parmi les six premiers

Changchun, Chine — Après avoir eu de la difficulté avec l'atterrissage d'un de ses sauts, samedi, le Gatinois Olivier Rochon a fait les ajustements nécessaires pour finir au sixième rang de la Coupe du monde de ski acrobatique disputée à Changchun, en Chine.

«J'ai réussi à bien atterrir mes deux sauts, mais j'aurais pu effectuer ma première figure un peu mieux, a-t-il dit. J'ai perdu des points dans le synchronisme de mes vrilles.»

Rochon a été le deuxième meilleur Canadien au cours de cette compétition avec un total de 232,81 points. Le vétéran Steve Omischl (238,42) a raté le podium de peu en prenant la quatrième place.

L'or et l'argent sont allés aux Chinois Jia Zongyang (253,77) et Oi Guangpu (250,28) pendant qu'Anton Kushnir (246,28), de la Biélorussie, mettait la main sur le bronze.

«Je trouve ça vraiment intéressant d'être celui qui se retrouve derrière Steve, a ajouté le sauteur de Gatineau. Je sais qu'il y a place à amélioration parce que j'ai déjà obtenu dix points de plus pour mon premier saut.»

Rémi Bélanger, de Terrebonne, a une fois de plus pris le 16e rang, lui qui aurait bien aimé être de la finale, mais seuls les douze premiers après le premier saut passent en ronde ultime.

«J'ai eu de la difficulté à m'ajuster à l'atterrissage qui était plus plat qu'à l'habitude, a souligné Bélanger. Je restais debout, mais c'était un peu instable. Avec l'expérience, je vais être en mesure de bien trouver mes repères, peu importe la piste où l'on sautera.»

Kyle Niessen, de Calgary, est le seul Canadien qui a réussi à se qualifier pour la finale alors qu'il a terminé 12e. Ryan Blais, de l'Alberta, a pour sa part pris la 15e place.


En compétition comme en entraînement

On dit souvent que l'on exécute en compétition comme c'est le cas en entraînement, c'est exactement ce que la Lavalloise Sabrina Guérin a vécu, hier, en Chine, alors qu'elle a connu sa part d'ennuis tout au long de ses sauts d'entraînement, ce qui a eu des conséquences néfastes sur sa confiance. Elle a fini 14e.

«C'est sûr que c'est dur sur la confiance quand en entraînement tu n'es pas en mesure de bien atterrir tes sauts, a-t-elle expliqué. Ce qui m'encourage c'est que dans les airs tout était bien, c'est seulement à l'atterrissage que ça s'est gâté et ce n'est pas parce que j'étais bien placé, mais plutôt parce que je n'ai pas été assez rapide pour réagir.»

Veronika Bauer, de Toronto, et Amber Peterson, de Thunder Bay, ont les meilleures de l'unifolié en s'emparant respectivement des sixième et septième places.

Comme la veille, les spectateurs ont eu droit à un podium rempli par leurs favorites. Les Chinoises Mengtao Xu, Xinxin Guo et Xin Zhang ont terminé, dans l'ordre, première, deuxième et troisième.

À voir en vidéo