En bref - Les partenaires de relais de Jones déboutées par le TAS

Londres — Les partenaires des relais auxquels a pris part Marion Jones aux Jeux de Sydney ont été déboutées en audience préliminaire par le Tribunal arbitral du sport (TAS), hier, alors qu'elles tentaient de garder les médailles que leur a retirées le Comité international olympique (CIO).

Le TAS a rejeté la motion présentée par les partenaires des 4x400 m et 4x100 m féminins des JO d'été de 2000, qui désiraient voir renversée la décision du CIO, prise l'an dernier, de leur retirer ces médailles en raison de l'admission de dopage de Jones. Les sprinteuses prétendent que le CIO ne pouvait pas les sanctionner après un délai de trois ans, ce qu'a réfuté le tribunal. Le TAS doit maintenant mettre à l'horaire les audiences régulières dans cette affaire, un procédé qui pourrait prendre plusieurs mois. «Nous reconnaissons la décision du TAS et attendons maintenant son jugement final dans ce dossier», a indiqué le CIO par communiqué. Jones avait aidé le relais 4x400 m à remporter l'or et le 4x100 m à remporter le bronze lors de ces Jeux. Mais en 2007, elle a admis avoir utilisé des produits dopants à l'époque.

À voir en vidéo