Malgré ses déboires, Tiger Woods est l'athlète des années 2000, selon AP

Malgré le scandale dans lequel il se trouve plongé et qui a terni son image ces derniers temps, il était bien difficile d'ignorer ce que Tiger Woods a fait sur les terrains de golf au cours de la dernière décennie.

Il a remporté 64 tournois sur tous les continents, dont 12 majeurs. Il n'a perdu qu'un seul tournoi alors qu'il détenait l'avance après trois rondes. Ses 56 victoires en 10 ans sur le circuit de la PGA constituent plus de victoires que quiconque sauf quatre grands golfeurs pour l'ensemble de leur carrière.

Woods a été élu hier Athlète de la décennie par les membres de l'Associated Press (AP), un vote qui rappelle bien plus 10 ans de performances incroyables que trois semaines d'histoires salaces.

Comme plusieurs de ses victoires, ce ne fut pas un résultat de vote serré.

Woods a reçu 56 des 142 votes des rédacteurs en chef de médias membres d'AP. Plus de la moitié des bulletins de vote ont été envoyés après l'accident de voiture du 27 novembre dernier, qui se voulait la pointe de l'iceberg du scandale.

Lance Armstrong, le survivant d'un cancer qui a remporté six fois le Tour de France au cours des années 2000, a pris la deuxième place avec 33 votes. Il a été suivi de Roger Federer, le tennisman recordman des titres en tournois majeurs, qui a été choisi par 25 électeurs.

Le nageur prodige Michael Phelps a pris la quatrième place avec 13 votes, suivi du quart-arrière des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Tom Brady (6) et du sprinter Usain Bolt (4). Cinq athlètes ont reçu un vote chacun.

Woods, qui n'a pas été vu en public depuis l'accident et qui n'a publié que trois communiqués sur son site Internet, ne s'est pas rendu disponible pour commenter la réception de cet honneur.

Peu d'autres athlètes ont changé leur sport comme Woods l'a fait. Son influence est telle que les cotes d'écoute augmentent quand il joue, encore plus quand il se trouve parmi les meneurs d'un tournoi. Les bourses ont quadruplé depuis son arrivée sur le circuit de la PGA en raison de l'intérêt qu'il génère.

Les membres de l'Associated Press ont trouvé que son travail sur les allées au cours des 10 dernières années compensait largement ses écarts de conduite. Woods s'est rapidement forgé une avance au scrutin, et son ratio de votes n'a pas vraiment changé tout au long du processus.

À voir en vidéo