La patience de Martin à l'endroit d'Andrei Kostitsyn arrive-t-elle à sa limite?

Brossard — Jacques Martin ne désespère pas de voir Andrei Kostitsyn se mettre en marche cette saison. Mais la patience de l'entraîneur du Canadien arrive peut-être à sa limite. Martin adopte en tout cas une ligne plus dure, après lui avoir fourni plusieurs occasions de s'illustrer.

Martin a relégué l'énigmatique Bélarusse, qui n'a qu'un but à sa fiche en 14 matchs, au sein du quatrième trio contre les Maple Leafs de Toronto, samedi. Kostitsyn devrait évoluer de nouveau en compagnie de Kyle Chipchura et de Gregory Stewart, ce soir, à l'occasion de la seconde visite en l'espace de quelques semaines des Thrashers d'Atlanta.

«Plus grande intensité, meilleur effort et habitudes de travail à changer», tout tourne autour de cela quand Martin parle de Kostitsyn — des Kostitsyn, en fait, puisqu'il tient le même discours dans le cas de Sergei, actuellement dans les rangs mineurs à Hamilton.

«C'est normal qu'il soit mécontent», a souligné Martin, hier, à l'issue de la séance d'entraînement de l'équipe au complexe sportif Bell. «Andrei est talentueux. On essaie de soutirer le meilleur de lui. On veut le voir afficher plus d'intensité et prendre de meilleures décisions en possession de la rondelle.»

«Tout cela pas nécessairement en souhaitant obtenir une meilleure contribution à l'attaque de sa part, mais plus d'effort sur une base régulière.»

Kostitsyn, qui écoule la deuxième année d'un contrat lui rapportant 3,25 millions $US annuellement, n'était pas à prendre avec des pincettes, hier. «Je joue sept minutes par match. La saison dernière, j'en jouais 17», a-t-il maugréé.

À cela, Martin a répondu que l'aîné des frangins, auteur de saisons de 26 et de 23 buts ces dernières années, n'a eu que sept minutes de temps de jeu que dans une rencontre cette saison, la dernière. «Jusqu'à ce match, il jouait sur une base régulière dans un des deux premiers trios de l'équipe ainsi qu'en supériorité numérique», a-t-il fait remarquer.

Après vérifications, le temps moyen d'utilisation cette saison de l'ailier gauche âgé de 24 ans est de 14 minutes par match.

À voir en vidéo