Course NASCAR Nationwide de Montréal - Ranger monte sur la troisième marche du podium

Le pilote Carl Edwards a célébré sa victoire avec quelques acrobaties, hier, sur le tarmac de la piste Gilles-Villeneuve. Edwards a ravi la première position à Marcos Ambrose au dernier tour de la course.
Photo: Agence Reuters Le pilote Carl Edwards a célébré sa victoire avec quelques acrobaties, hier, sur le tarmac de la piste Gilles-Villeneuve. Edwards a ravi la première position à Marcos Ambrose au dernier tour de la course.

Un pilote québécois a encore accédé au podium, cette année, à l'occasion de la course montréalaise de la série Nationwide de NASCAR. Mais pour la première fois en trois ans, il ne s'agissait pas de Patrick Carpentier. C'est plutôt à Andrew Ranger qu'est revenu cet honneur cette année, lui qui a fini troisième.

Carl Edwards a remporté une course qui a commencé sous un soleil radieux mais s'est terminée sur piste détrempée, hier, devant des gradins bondés au circuit Gilles-Villeneuve.

Edwards a dépassé Marcos Ambrose dans le dernier tour pour remporter l'épreuve à sa troisième présence en autant d'années à Montréal.

Outre Ranger, deux autres Québécois ont terminé parmi les 10 premiers. Jacques Villeneuve a fini quatrième et Jean-François Dumoulin a récolté une surprenante septième place. Après s'être maintenu autour de la 10e place en dernière portion de course, Alexandre Tagliani a finalement dû se contenter du 26e rang.

Patrick Carpentier, qui a terminé deuxième lors des deux premières épreuves tenues à Montréal, en 2007 et 2008, a dû abandonner au 17e tour.

Le soleil a été au rendez-vous en début de journée à l'Île-Notre Dame, mais il s'est mis à pleuvoir au 59e tour, pendant la huitième neutralisation de la course. NASCAR a alors demandé aux équipes de passer aux pneus de pluie.

Pas moins de cinq drapeaux jaunes ont été brandis dans les 30 premiers des 76 tours de la course, qui a duré trois heures et 49 minutes. Le drapeau jaune a été sorti pas moins de 11 fois en tout. Plus d'une trentaine de tours ont été effectués pendant une neutralisation.

Victime de coups durs à ses deux premières présences à Montréal, Ambrose a vécu une autre mésaventure, alors qu'il a roulé sur une chicane de manière un peu trop insistante durant le dernier tour, ouvrant ainsi la porte à Edwards. Ambrose a mené pendant 46 tours, hier. C'était la troisième année de suite qu'il roulait devant pendant le plus grand nombre de tours à Montréal, sans l'emporter.

Parti 12e, Kyle Busch, le meneur aux points en série Nationwide, a lentement mais sûrement progressé durant la course, se retrouvant deuxième à un certain moment, derrière Ambrose, après une quarantaine de tours. Parmi les meneurs lors de la dernière relance, effectuée à trois tours de la fin, Busch a fini 10e.

À voir en vidéo