Alouettes 21, Tiger Cats 8 - Quatre en quatre

C'est maintenant devenu la routine. La défensive tient les Alouettes dans le coup, en attendant qu'Anthony Calvillo et l'attaque montréalaise se mettent — ou se remettent — en marche. Puis, une rencontre qui s'annonçait serrée se transforme en une démonstration implacable de la supériorité des Oiseaux.

Hier, au stade Percival-Molson, ç'a été au tour des Tiger-Cats de Hamilton d'être les victimes des hommes de Marc Trestman. La formation ontarienne a vu une timide avance de 6-0, acquise de peine et de misère en un peu plus d'un quart, se transformer en défaite sans appel de 21-8 face aux Alouettes de Montréal.

Les Oiseaux ont marqué 21 points sans riposte dans les deuxième et troisième quarts, gracieuseté de deux touchés, deux placements et un simple. Ils sont ainsi demeurés la seule équipe invaincue dans la LCF. Leur fiche de 4-0 leur permet de prendre quatre points d'avance sur les Ticats (2-2) au sommet de la section Est.

Il est vrai que pour la première fois cette saison, la troupe montréalaise n'a pas atteint le cap des 40 points marqués. Sauf que l'attaque a fait preuve d'une belle patience et constance qui lui ont permis de gruger beaucoup de temps au cadran. Et la défensive, elle, n'a jamais faibli, empêchant Hamilton d'atteindre la zone des buts. Pas même une seule fois.

Si bien que les joueurs de Marcel Bellefeuille, bien qu'ils aient entretenu l'espoir jusqu'à la fin, n'ont jamais été vraiment dans le coup.

Anthony Calvillo (30-en-39, 404 verges) a réussi les 334e et 335e passes de touché de sa carrière pour s'emparer seul du deuxième rang dans les annales de la LCF à ce chapitre, devant Ron Lancaster (333). Damon Allen est premier avec 394 passes de touché.

À son retour au jeu, Jamel Richardson a capté une passe de touché de 48 verges. L'attaque montréalaise a d'ailleurs débloqué quand, au deuxième quart, Calvillo s'est mis à le viser régulièrement.

Brian Bratton a gobé l'autre passe payante des Alouettes. Kerry Watkins a quant à lui réussi plusieurs attrapés à des moments-clés. Ben Cahoon aussi, même s'il n'a pas réussi d'attrapé aussi spectaculaire qu'au match précédent.

Damon Duval a réussi des placements de 47 et 13 verges, ainsi qu'un simple sur un botté de précision raté de 48 verges. Il a par ailleurs accordé un touché de sûreté au quatrième quart, alors que les Alouettes menaient 21-6 avec moins de six minutes à faire.

À voir en vidéo