Après sa victoire à Roland-Garros, Federer se voit favori à Wimbledon

Paris — Pour Roger Federer, l'important est non seulement d'avoir enfin gagné Roland-Garros, mais aussi la manière avec laquelle il a triomphé.

«Je ne pense pas avoir joué le meilleur tennis de ma vie pendant le tournoi. Mais j'ai joué comme il le fallait: j'ai été malin. J'ai été fort. J'ai dû me montrer bagarreur, a déclaré Federer hier. C'est différent pour moi d'avoir réussi en passant par là au lieu de dominer tout le monde.»

Au lendemain de sa victoire en finale sur Robin Soderling 6-1, 7-6 (1), 6-4 qui lui a permis d'ajouter à son palmarès le seul tournoi du Grand Chelem qu'il n'avait pas encore gagné et d'égaler le record de victoires dans les tournois majeurs de Pete Sampras (14 titres), Federer a rencontré la presse dans un l'hôtel parisien où il a passé sa quinzaine parisienne et bu du champagne pour célébrer sa victoire avec une soixantaine de personnes jusqu'au petit matin.

«Je suis mentalement rincé et épuisé. Et tellement content et enchanté», a poursuivi Federer, venu devant les journalistes avec son trophée.

Federer a indiqué qu'il avait hâte d'en découdre sur le gazon du All England Club du 22 juin au 5 juillet, où il tentera de triompher pour la sixième fois à Wimbledon.

«Je pense que je suis favori vu toutes les victoires que j'ai obtenues [à Wimbledon]», a déclaré le no 2 mondial suisse, âgé de 27 ans.

Vainqueur cinq fois d'affilée à Wimbledon, Federer a été battu en finale du tournoi sur herbe par son grand rival Rafael Nadal l'an passé. L'Espagnol a renoncé à participer au tournoi de préparation du Queen's cette semaine à cause de problèmes au genou.

«Il semble qu'il n'y ait pas 100 % de chances pour que sa blessure au genou soit grave, a commenté Federer. Je ne lui souhaite que du bien et j'espère que ce n'est pas vrai qu'il va manquer Wimbledon. Il y a beaucoup de spéculations en ce moment.»

À voir en vidéo