Internationaux de tennis de France - Ivanovic, Safina et Nadal passent, Venus disparaît à Paris

Paris — Ana Ivanovic a confirmé qu'elle n'entendait pas abandonner la couronne conquise l'an dernier à Roland-Garros après avoir dominé, hier, la Tchèque Iveta Benesova en deux manches 6-0, 6-2 en 61 minutes de jeu lors du troisième tour des Internationaux de tennis de France, qui a cependant été fatal à Venus Williams.

La Serbe, tenante du titre, pourrait retrouver sur sa route en quart la no 1 mondiale Dinara Safina, son adversaire pour le titre l'an dernier qui n'a pas connu de problème contre sa compatriote russe Anastasia Pavlyuchenkova, 27e tête de série, sortie 6-4, 6-2.

Finaliste malheureuse contre sa soeur Serena en 2002, Venus Williams n'est plus dans la course après avoir encaissé un lourd 6-0, 6-4 de la part de la Hongroise Agnes Szavay, 29e tête de série.

Ivanovic a fait cavalier seul dans le premier set expédié en 23 minutes contre la Tchèque, 32e tête de série, et a fait preuve d'une belle force mentale dans le deuxième pour revenir après avoir été menée 0-2. Elle l'a emporté d'un coup droit gagnant après s'être offert cette balle de match d'un superbe revers coupé croisé tombé derrière le filet.

Contrainte au forfait au tournoi de Madrid en raison d'un genou blessé, Ivanovic s'achemine vers un possible quart de finale explosif contre Dinara Safina, la no 1 mondiale, qu'elle avait dominée en finale l'an dernier. Elle affrontera en huitièmes de finale soit la Bélarusse Victoria Azarenka, 9e tête de série, soit l'Espagnole Carla Suarez Navarro, 22e tête de série. Leur match a été interrompu par la nuit hier alors que chacune des joueuses avait remporté une manche 7-5.

Dinara Safina est très sereine après avoir concédé seulement quatre jeux en trois tours et peut enfin rêver de sacre en Grand Chelem. Elle affrontera en huitièmes de finale la Française Aravane Rezaï qui a sorti la Portugaise aux cris perçants Michelle Larcher de Brito, 7-6 (2), 6-2.

Chez les messieurs, Nadal, toujours vêtu de sa chemisette rose fluo porte-bonheur, a dominé facilement l'ex-no 1 mondial, l'Australien Lleyton Hewitt 6-3, 6-3, 6-1.

À voir en vidéo