Le président de Ferrari dénonce le plafonnement des budgets en F1

Londres — L'écurie Ferrari reproche à la Fédération internationale de l'automobile de nuire au sport avec son projet d'instaurer un plafonnement des budgets volontaire, dans une lettre que son président Luca di Montezemolo a fait parvenir à la FIA.

Dans une autre tentative visant la réduction des coûts de la F1, le Conseil mondial du sport automobile a fait savoir, cette semaine, que les équipes qui accepteraient de plafonner leur budget à 53 millions $CAN bénéficieraient de plus de liberté technique l'année prochaine.

Mais dans une lettre adressée au président de la FIA, Max Mosley, et publiée dans des quotidiens britanniques, Di Montezemolo a estimé que cette mesure était «fondamentalement injuste».

Dix équipes avec deux voitures chacune disputent le championnat du monde de Formule 1 cette saison mais ce chiffre pourrait passer à 13 équipes et 26 voitures en 2010. Le Conseil mondial a également interdit les ravitaillements en course de façon à ne plus avoir à transporter tout le matériel nécessaire.

Di Montezemolo a expliqué que ce système divisera les équipes en deux groupes — celles qui opèrent avec un budget plafonné et moins de contraintes techniques et celles qui continuent à dépenser plus du double mais avec moins de liberté.

À voir en vidéo