Tournoi des Maîtres - Cabrera, l'improbable champion d'Augusta

Angel Cabrera
Photo: Agence France-Presse (photo) Angel Cabrera

Augusta, Georgie — Le Tournoi des Maîtres a livré le spectacle que tout le monde attendait et un champion que personne n'avait anticipé. Angel Cabrera est devenu le premier Argentin à mettre la main sur le Veston vert à Augusta National, dimanche. Pour ce faire, il a dû survivre à une dernière ronde des plus spectaculaires, qui s'est amorcée avec un duel chargé d'émotions entre Tiger Woods et Phil Mickelson et s'est conclue avec un effondrement pour le moins inattendu de la part de Kenny Perry.

En effet, tous les ingrédients y étaient. Accusant un retard de deux coups avec deux trous à jouer, Cabrera est parvenu à se faufiler au sommet du tableau des meneurs, et au sein d'une prolongation à trois joueurs, après que Perry eut commis des bogeys sur les 17e et 18e verts, ses deux premiers de la journée.

Cabrera, Perry et Chad Campbell ont complété les 72 trous avec des fiches identiques de 276, 12 coups sous la normale.

Une fois en prolongation, Cabrera semblait de nouveau destiné à regarder passer la parade.

Du 18e tertre, il a expédié son coup de départ dans un boisé, puis a vu son deuxième coup ricocher contre un pin de la Géorgie. Malgré tout, Cabrera est parvenu à sauver la normale grâce à un roulé d'une distance de huit pieds. Il l'a emporté un trou plus tard, sur le 10e vert, après que Perry eut totalement raté son deuxième coup, en route vers un autre bogey, le plus coûteux d'entre tous.

Cabrera, vainqueur de l'Omnium des États-Unis à Oakmont il y a deux ans, a finalement procuré un Veston vert à sa terre natale. Lors de cette journée pleine de rebondissements, dimanche, Cabrera a dû puiser au plus profond de ses ressources pour exaucer le voeu de son compatriote.

«Il s'agit d'un moment inoubliable. Remporter le Tournoi des Maîtres est le rêve de tout golfeur», a déclaré Cabrera par l'entremise d'un interprète pendant la cérémonie de remise du Veston vert. «Je suis tellement ému que j'ai de la difficulté à m'exprimer.»

Duel Woods-Mickelson

La dernière heure a procuré suffisamment d'émotions aux spectateurs pour qu'ils oublient le passionnant duel que Woods et Mickelson leur avaient offert quelques heures plus tôt.

Pour la première fois en huit ans, Mickelson et Woods ont joué ensemble lors du dernier parcours d'un tournoi majeur.

Mickelson a égalé un record du Tournoi des Maîtres en négociant les neuf premiers trous à l'aide de seulement 30 coups, pour revenir au plus fort de la lutte. Woods l'a pris en chasse dans Amen Corner, puis l'a rattrapé grâce à trois birdies en quatre trous qui ont survolté les milliers d'amateurs sur place.

Mickelson a expédié sa balle dans l'eau au 12e trou et a raté deux courts roulés. Mickelson a complété les 72 trous à trois du trio de meneurs. Woods a commis des bogeys aux 17e et 18e trous, pour compléter la ronde finale avec une carte de 68, insuffisant pour lui procurer un cinquième triomphe au Tournoi des Maîtres.