Formule 1 - Une technologie aérodynamique pourrait créer une nouvelle dispute

La cour d’appel de la FIA doit se pencher sur la légalité d’un diffuseur qui a aidé le Britannique Jenson Button à gagner les deux premières courses de la saison.
Photo: Agence Reuters La cour d’appel de la FIA doit se pencher sur la légalité d’un diffuseur qui a aidé le Britannique Jenson Button à gagner les deux premières courses de la saison.

Madrid — Le championnat du monde de Formule 1 pourrait connaître une nouvelle controverse, aujourd'hui, alors que la cour d'appel de la FIA doit se pencher sur la légalité d'un diffuseur qui a aidé le Britannique Jenson Button et l'écurie Brawn GP à enlever les deux premières courses de la saison.

Les équipes Ferrari, BMW Sauber, Renault et Red Bull en ont appelé de la décision des commissaires en Australie et en Malaisie de permettre à Brawn GP, Toyota et Williams d'utiliser des diffuseurs arrières qui iraient à l'encontre des nouvelles règles aérodynamiques.

Les trois équipes ont dominé les deux premières courses parce que ces diffuseurs — un dispositif sous la voiture qui canalise l'entrée d'air de l'avant vers l'arrière — permettent de recréer un effet de sol et par conséquent d'améliorer sensiblement l'adhérence de la monoplace.

Button domine le Championnat du monde avec 15 points, cinq de plus que son coéquipier Rubens Barrichello. Les pilotes de Toyota Jarno Trulli et Timo Glock suivent au classement.

La cour d'appel de la FIA pourrait remettre en question l'excellent début de saison de Brawn GP, l'ex-écurie Honda rachetée in extremis par Ross Brawn. Les trois équipes ont soumis les plans de ces diffuseurs à la FIA, qui n'a alors émis aucune objection.

Au moment où la F1 introduit ses plus importantes modifications au niveau de l'aérodynamisme des voitures en plus de 25 ans, les écuries de pointe que son McLaren et Ferrari en arrachent en ce début de saison.

Le concepteur Rory Byrne, qui a aidé Ferrari à remporter six championnats du monde depuis qu'il s'est joint à l'équipe en 1997, estime que ce dispositif viole l'esprit du règlement.

Brawn affirme pour sa part qu'il a bonne conscience puisqu'il a offert aux neuf autres équipes de modifier les règles afin de les rendre plus claires.

«Je leur ai proposé des règles différentes qui simplifieraient ce qui nous était autorisé de faire ou pas, a expliqué Brawn. Ma proposition a été rejetée.

«Lorsque nous avons commencé à travailler sur les voitures 2009, il était clair que le règlement nous autorisait à faire certaines choses et nous avions besoin de clarifier tout cela, mais personne n'était alors intéressé. Aujourd'hui, tout le monde s'y intéresse.»

Ferrari et McLaren prétendent qu'ils ont négligé de travailler sur le développement de la voiture 2009 en raison de leur bataille pour le championnat la saison dernière. Selon eux, les modifications pour intégrer le diffuseur prendraient des mois.

À voir en vidéo