Lapierre, lauréat du trophée Jacques-Beauchamp-Molson

Maxim Lapierre estime qu'il s'est établi comme un joueur du calibre de la LNH cette saison, sa troisième dans l'uniforme du Canadien. La confirmation, hier, qu'il est le lauréat du trophée Jacques-Beauchamp-Molson lui donne raison.

Lapierre a été le choix des représentants des médias affectés à la couverture du Canadien. Il succède à Mark Streit, qui a été coiffé de l'honneur au cours des deux saisons précédentes. «Je remercie les journalistes qui ont voté pour moi et ceux qui ne l'ont pas fait je vous aime quand même», a lancé le joueur de centre, pince-sans-rire à ses heures.

«C'est un bel honneur. Plusieurs coéquipiers l'auraient mérité autant que moi, a-t-il repris sérieusement. Je pense à des gars comme Josh Gorges, qui est un guerrier, à Jaroslav Halak, qui a joué de gros matchs pour nous, à Tom Kostopoulos, qui est toujours là pour ses coéquipiers, et à Guillaume Latendresse, qui joue avec moi. Sans Tom et Guillaume, je n'aurais pas connu autant de succès.»

Le trophée Jacques-Beauchamp-Molson est accordé annuellement au joueur ayant joué un rôle important dans les succès de l'équipe en saison régulière, sans toutefois en retirer d'honneur particulier.

Âgé de 24 ans, Lapierre a obtenu le plus de votes de première place. Il a totalisé 128 points, devançant au scrutin Kostopoulos (70 points) et le défenseur Gorges (57 points).

Originaire de Saint-Léonard, Lapierre va clôturer sa meilleure saison avec une récolte de 28 points (15-13) en 78 matchs et il présente le troisième meilleur différentiel de l'équipe en défense, soit plus-9.

À voir en vidéo