Gala de boxe de samedi au Centre bell - Librado Andrade gagne des partisans

Librado Andrade s'est gagné des partisans en vue de sa revanche contre Lucian Bute. Et pas seulement parce qu'il a enfilé le chandail du Canadien, samedi soir au Centre Bell, à la suite de sa victoire par décision unanime aux dépens de Vitali Tsypko lors de son combat éliminatoire au titre IBF des super-moyens détenu par le Montréalais d'origine roumaine.

Samedi, à l'occasion de ce fameux gala du 4 avril qu'on croyait rongé irrémédiablement par une malédiction quelconque, le combat entre Andrade et Tsypko a sauvé la mise à lui seul. Pas pour rien que les deux boxeurs ont fait l'objet d'une ovation debout de la part des 7513 spectateurs à la fin du 12e round, encore plus endiablé que les précédents.

On a alors vu le véritable taureau qu'est Andrade. Un taureau qu'on n'avait vu que brièvement, pendant le 12e round du fameux combat contre Bute. Cette fois, on a vu pourquoi il est si populaire aux États-Unis. Dommage pour Tsypko, qui a fourni une résistance plus que valeureuse, mais Andrade a donné à la foule ce qu'elle voulait voir: une revanche Bute-Andrade cet automne.

Une revanche qui aura tous les éléments dramatiques nécessaires à un «méga-combat». Comme si la défaillance de Bute, l'automne dernier, ne suffisait pas, voilà que le duel hautement spectaculaire entre Andrade et Tsypko vient ajouter du piment à une sauce déjà bien tournée.

Même qu'il faut désormais s'attendre, lors de «Bute-Andrade II», à ce qu'il y ait un bon nombre de spectateurs qui se rangent derrière Andrade.

«Je ne serais pas surpris, a reconnu Howard Grant, l'entraîneur montréalais d'Andrade. Une revanche entre les deux, c'est ce que les gens voulaient voir. Ils ont accordé une ovation à Librado et Vitali après le combat, mais ils ont aussitôt scandé "Bute! Bute! Bute!" par la suite. Ça veut tout dire.»

Alors que les négociations entre GYM et InterBox vont bon train en vue d'un duel entre Jean Pascal et Adrian Diaconu chez les mi-lourds, qui serait disputé en mai ou juin au Centre Bell, voilà qu'Andrade a gagné le coeur de bien des Québécois et donnera une saveur encore plus locale à son prochain combat contre Bute.

Diaconu et Pascal gagnent

Dans un combat sans signification, Adrian Diaconu a mal paru contre David Whittom, samedi au Centre Bell, mais il s'est quand même imposé par décision unanime au bout de huit rounds.

Diaconu (26-0-0, 15 K.-O.) a obtenu des scores de 79-73, 80-72 et 80-72 de la part des juges aux dépens de Whittom (10-8-1, 6 K.-O.), un boxeur plutôt ordinaire qui vient de Québec.

La ceinture WBC des mi-lourds qui appartient à Diaconu n'était pas à l'enjeu dans ce combat. Le Montréalais d'origine roumaine pourrait toutefois la risquer face au Lavallois Jean Pascal en juin, au Centre Bell. Le même Jean Pascal a justement remporté une victoire par mise hors de combat au cinquième round contre le Mexicain Pablo Daniel Nievas, pour remporter la ceinture intercontinentale des super moyens de la WBO.

À voir en vidéo