Le Canadien affronte les Maple Leafs de Toronto - Kostitsyn, D'Agostini et Komisarek pourraient être laissés de côté ce soir

Brossard — Les ailiers Andrei Kostitsyn et Matt D'Agostini étaient orphelins d'un joueur de centre à la séance d'entraînement du Canadien, hier, au Complexe sportif Bell de Brossard. Et, en défense, Mike Komisarek a formé un duo avec le réserviste Mathieu Dandenault. Ça augure mal pour les trois joueurs en vue du match contre les Maple Leafs de Toronto, ce soir.

L'entraîneur Bob Gainey a confirmé «qu'ils sont des candidats en danger», mais qu'il désirait poursuivre sa réflexion avant de dévoiler les décisions qu'il va prendre.

«J'ai dit aux joueurs qu'ils seront informés samedi matin [ce matin], de l'identité de ceux qui seront laissés de côté», a affirmé Gainey.

L'entraîneur n'a pas caché que sa démarche a comme objectif d'envoyer un message aux joueurs qui déçoivent en ce moment. «On veut voir comment ils vont réagir à l'entraînement, a-t-il continué, en soulignant qu'il a de la latitude en ayant 24 éléments en santé. Nous avons tous les joueurs à notre disponibilité, à l'exception de Robert Lang et Francis Bouillon.»

L'unique assurance, c'est la présence de Jaroslav Halak devant le filet. La décision était prise depuis quelques jours déjà, peu importe la performance que Carey Price aurait livrée à Ottawa jeudi, en raison des succès qu'a connus Halak contre les Maple Leafs cette saison (deux victoires en autant de matchs).

Le retrait de la formation de Komisarek s'avérerait une surprise de taille. L'Américain n'a pas subi pareil affront depuis l'époque où Claude Julien était à la barre de l'équipe, il y a plus de trois ans. Komisarek a précipitamment quitté les lieux, hier, sans s'adresser à la presse.

«Mike est hésitant dans son jeu, a commenté Gainey. Il n'est plus le premier sur la rondelle le long des bandes. Il manque de confiance. Il doit retrouver le niveau de jeu qu'il affichait depuis 18 mois ou même davantage.»

Quant à Kostitsyn, ce serait une première pour lui cette saison. L'aîné des frangins n'a réussi qu'un but, en plus d'amasser une passe, à ses 12 derniers matchs. D'Agostini, lui, n'a récolté que trois aides en 12 rencontres.

«C'est principalement le match de jeudi», a répondu Gainey quand on lui a demandé ce qu'il n'apprécie pas dans le jeu d'«Andrei K». «Il a eu plus de 18 minutes de temps de jeu et il a été utilisé en attaque massive. Il n'a pas eu une chance de marquer. C'est difficile pour nous de voir un de nos éléments importants à l'attaque connaître un match semblable.»

Le jeune Max Pacioretty a donc patiné aux côtés de Tomas Plekanec et d'Alex Kovalev, à la place de Kostitsyn. Gainey a ajouté du muscle au sein du quatrième trio, en jumelant Georges Laraque et Gregory Stewart à Glen Metropolit.

L'entraîneur a presque confirmé la présence de Laraque dans la formation. Laraque a annoncé aux journalistes qu'il jouerait. Inactif depuis le 6 mars, il a raté sept matchs en raison des maux de dos chroniques qui l'incommodent cette saison.

Les trios de Saku Koivu, avec Alex Tanguay et Chris Higgins, et de Maxim Lapierre, avec Guillaume Latendresse et Tom Kostopoulos, vont rester inchangés.

En défense, Gainey a passablement brassé les dés. Outre le duo Mike Komisarek-Mathieu Dandenault, les autres étaient les suivants: Patrice Brisebois-Mathieu Schneider, Josh Gorges-Andrei Markov et Roman Hamrlik-Ryan O'Byrne.

À voir en vidéo